3e mandat : 112 organisations pour barrer la route à Macky

Plus de 100 organisations politiques et de la société civile ont lancé dimanche 16 avril à Dakar une coalition pour faire barrage à un éventuel troisième mandat du président Macky Sall, à 10 mois de l'élection présidentielle.

F24

Exit le M23. Le "Mouvement des forces vives du Sénégal F24", en référence à la présidentielle prévue en février 2024, a été lancé en présence de plusieurs chefs de l'opposition, dont Ousmane Sonko. Objectif : elle vise "le respect par le président Macky Sall (élu en 2012 et réélu en 2019) de la Constitution et de la parole donnée et son renoncement à présenter sa candidature pour un troisième mandat illégal et illégitime", selon la déclaration.

Son lancement est l’aboutissement de plusieurs mois de tractations entre les différents leaders des formations politiques sénégalaises. Le premier acte du processus a été posé au mois d’octobre 2022 avec la constitution du mouvement ‘’Jamm gën 3e mandat’’. Dans le cadre de son élargissement, les responsables de cette organisation sont allés rencontrer les leaders des partis politiques pour les intégrer.

« Il y avait déjà une initiative de ce genre allant dans le sens de regrouper toutes les entités. Le groupe de contact s’est constitué et depuis le mois de février, nous travaillons à rassembler les deux groupes pour en faire une seule organisation. Dès lors qu’il s’agit de l’intérêt général et de la démocratie du Sénégal, nous avons estimé qu’il ne fallait pas créer deux groupes différents, mais une seule organisation », étaye Mamadou Mbodj, coordonnateur de la plateforme ‘’F24’’.

Un grand rassemblement le vendredi 12 mai 2023 à Dakar

Bâtie sur le modèle du Mouvement du 23 juin (M23), qui s’était dressé contre Abdoulaye Wade entre 2011 et 2012, cette plateforme se donne comme mission de mobiliser les citoyens sénégalais pour obtenir, entre autres, «le respect par le Président Macky Sall de la Constitution et de la parole donnée et son renoncement à présenter sa candidature pour un troisième mandat illégal et illégitime».

ADVERTISEMENT

Elle demande aussi la suppression des articles L29 et L30 du Code électoral et de «tous les artifices juridico-politiques, tels que le parrainage et les verdicts commandités, ayant empêché et/ou susceptibles de rendre inéligibles des prétendants à l’élection Présidentielle de 2024 en dehors de règles établies de manière consensuelle».

La plateforme exige également «la libération des détenus politiques et la cessation des interdictions de manifestation, la création de conditions optimales et consensuelles d’une élection Présidentielle apaisée, inclusive et transparente en 2024.»

Elle veut se dresser devant le régime en place pour s’opposer farouchement à «cette tentative de confiscation du droit». Pour ce faire, il envisage de tenir une série de manifestations sur toute l’étendue du territoire national et dans la diaspora. Le premier rassemblement phare est prévu le vendredi 12 mai prochain à Dakar.

Entre-temps, Mamadou Mbodj et ses alliés dérouleront des actions de sensibilisation, de mobilisation et de prise de contact avec les chefs religieux et toutes les autres organisations qui ne sont pas encore membres.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT