Anta Babacar Ngom prône le patriotisme économique !

La candidate de la coalition de l’Alliance pour la relève citoyenne (ARC) s'est rendue dans la région de Kaolack, dans le cadre de la campagne électorale, pour sensibiliser les populations sur son programme.

Anta B NGOM

Anta Babacar Ngom estime qu'il est temps de marcher vers une ère du développement durable en prônant le patriotisme économique et en mettant un trait sur l'exploitation de nos ressources naturelles par les puissances étrangères au détriment du peuple sénégalais. La candidate à l'élection présidentielle, Anta Babacar Ngom, a rencontré ses militants et sympathisants de la ville de Mbossé avant de les inviter à promouvoir le patriotisme économique.

La candidate de la coalition de l'ARC estime que le Sénégal ne peut pas se développer sans l'implication des sénégalais. «Nous aimons notre pays mais ce que nous acceptions depuis des années, nous le refusons aujourd’hui. Nous n’accepterons plus que nos ressources naturelles soient dilapidées ou exportées à l’étranger, au détriment du peuple sénégalais. Nous sommes pour le patriotisme économique. Le Sénégal ne peut être développé que par les Sénégalais», a-t-elle déclaré.

Pour la seule candidate à la présidentielle, il est temps de promouvoir le concept du «consommer local» afin de valoriser la production et la compétence des sénégalais pour avoir un pays développé. «Nous ne pouvons pas tendre vers le développement si nous ne valorisons pas ce que nous avons. Le concept de consommer local sera une réalité si je suis élue à la tête de ce pays. Nous allons consommer ce que nous cultivons et cultiver ce que nous consommons. Personne ne peut venir nous construire notre pays ! C’est à nous de le faire par nos compétences, notre savoirfaire, nos forces, nos croyances, nos atouts et la force de notre jeunesse», a déclaré Anta Babacar Ngom.

À en croire cette dernière, les Sénégalais doivent marquer la rupture avec ce système de politique politicienne qui ne mène qu'à la ruine et au sous-développement du pays. «Nous sommes exploités et ruinés au moment où le Sénégal dispose d'un atout sans commune mesure, qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Nous avons le capital humain avec des jeunes et des femmes très braves et dynamiques. Nous jeunes et femmes constituons la richesse de notre pays. C’est pourquoi j’invite tout le monde à œuvrer pour le développement du Sénégal au lieu de croire que d’autres viendront le faire à notre place. Il est donc temps que la jeunesse triomphe et prenne les choses en main. La jeunesse est laissée en rade. Le véritable problème du pays demeure l'emploi des jeunes et nous savons tous que ce problème peut être résolu grâce à l'industrialisation. Il suffit juste d'une volonté politique manifestée», a-t-elle souligné.

La candidate Anta Babacar Ngom est revenue sur la situation économique de la région de Kaolack qui est, selon elle, très déplorable. «La région de Kaolack, jadis bassin arachidier du Sénégal, constituait le poumon économique du pays. Malheureusement, avec toutes les potentialités dont dispose la région du Saloum, la réalité est autre. Seule une volonté politique et un engagement citoyen peuvent contribuer à son véritable développement», a déclaré Anta Babacar Ngom.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT