Audience du 17 novembre : Dakar retient son souffle !

La Cour suprême doit statuer sur la radiation des listes électorales du principal opposant sénégalais, Ousmane Sonko à trois mois et demi du scrutin présidentiel.

gendarmerie blindé

Ce vendredi 17 novembre 2023, le leader de Pastef sera édifié sur sa participation ou non à la prochaine élection présidentielle du 25 février 2024 par la Cour de justice de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Cour suprême de Dakar. Si l’Etat remporte ses derniers recours, Ousmane Sonko pourra dire adieu à la Présidentielle du 25 février 2024.

À Dakar comme à Ziguinchor, des appels à manifester ont suivi l’incarcération de l’opposant. Les militants et sympathisants du maire de Ziguinchor ne comptent pas rester les bras croisés ou attendre sagement les verdicts dans leurs maisons. En prélude à cette journée, des lettres d’informations et de manifestations sont déposées par les Patriotes dans les préfectures du pays. Les Patriotes envisagent de grands rassemblements dans l’étendue du territoire national pour mettre la pression sur les décideurs du destin de leur leader.

La « stabilité (du Sénégal) est désormais compromise, car le peuple n’acceptera jamais cette ultime forfaiture » du pouvoir contre « le favori » de la présidentielle, affirme le parti de Sonko dans un communiqué. Il dénonce un emprisonnement « sous des motifs fallacieux ». Du fond de sa cellule au Cap Manuel, Ousmane Sonko a lancé un appel à la résistance. "J'appelle tous les Sénégalais, épris de justice, à s’organiser sur toute l'étendue du territoire national pour exercer leur droit constitutionnel à la résistance et refuser le dictat d'une minorité", a-t-il lancé.

"Mes chers compatriotes, ce qui se joue cette semaine et particulièrement demain, ce n'est pas l'avenir d'Ousmane Sonko, c'est notre avenir, notre volonté en tant que Panafricains, en tant que Sénégalais de se réapproprier notre pays. C'est notre destinée en tant que nation qui se joue, mais surtout notre souveraineté", a-t-il posté.

Ziguinchor, ville natale et base du candidat Ousmane Sono dont- il est le maire se démarque des autres régions. En attendant vendredi 17, une veillée nocturne sera organisée ce jeudi 16, à partir de 21h, au terrain Diatir, à Lydiane. Les Ziguinchorois réclament en plus de celle de leur édile, la libération de tous les détenus politiques.

ADVERTISEMENT

Le gouvernement campe sur sa fermeté pour prévenir « les mouvements insurrectionnels ». L’Etat tient fermement à maintenir l’ordre public et à assurer la protection des personnes et de leurs biens. Aux dernières nouvelles, des véhicules blindés de la Gendarmerie ont rallié Dakar, hier jeudi, tandis que tous les points stratégiques de la capitale sont pris d’assaut par les Forces de l’ordre.

Garant de la sécurité nationale, l’Etat a pris les devants pour contrecarrer toute volonté de nuire à l’ordre public. C’est pourquoi, la Gendarmerie nationale est mobilisée, aux côtés de la Police, pour assurer l’ordre public. Le Sénégal retient son souffle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

ADVERTISEMENT