Les auteurs présumés de l'attaque du bus au cocktail Molotov libres

Une nouvelle vague de libération de détenus a été enregistrée hier lundi 18 mars 2024. Plus de 69 prisonniers, dont les auteurs présumés de l'attaque du bus Tata au cocktail Molotov, sont sortis de prison.

Bus attaqué au coktail Molotov

Après la promulgation de la loi d'amnistie, une nouvelle vague de Libération a soufflé sur les prisons. Ndongo Diop, membre de Pastef et Kaba Diakité du "Commando Pastef" ont été libérés. Parmi les bénéficiaires de l'amnistie, on peut citer ceux qui avaient arrêtés par la Section de Recherche dans l'affaire dite du bus Tata de Yarakh qui avait fait deux morts. Tous ont recouvré la liberté.

Les membres de la famille Bodian (dont le vieux Atab), arrêtés au Lycée De Lafosse, sont aussi sortis de prison. Remis à la police par Barthélémy Dias, Ousmane Sarr, Bayna Guèye et Sarang Diallo sont aussi libres.

Ces libérations interviennent suite à la promulgation, par le président de la République, Macky Sall, de la loi d’amnistie votée par l’Assemblée nationale le mercredi 6 mars 2024. Cette loi efface, entre autres, « tous les faits susceptibles de revêtir la qualification d’infraction criminelle ou correctionnelle commis entre le février 2021 et février 2024, tant au Sénégal qu’à l’étranger, se rapportant à des manifestations ou ayant des motivations politiques ».

Auparavant plusieurs centaines de détenus dits politiques ont été libérés. Des actes posés par la Justice après que le chef de l’Etat ait donné, en Conseil des ministres, des instructions à la ministre de la Justice d’œuvrer dans le sens d’un « apaisement du climat socio-politique ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT