ADVERTISEMENT

Ce que va faire Macky Sall si l'Assemblée est bloquée

Le Chef de l’Etat Macky Sall peut déclencher ses pouvoirs exceptionnels en vertu de l’article 52 de la Constitution en cas de blocage de l'Assemblée nationale.

Assemblée nationale

Le vote pour le Perchoir a tourné au pugilat ce 12 septembre 2022. L’opposition et la coalition présidentielle se livrant à un vigoureux bras de fer. Candidat de la coalition présidentielle, Amadou Mame Diop a été élu président de l’Assemblée nationale, dans une ambiance proche du chaos.

ADVERTISEMENT

Si ce scénario se répète, le chef de l’Etat peut prendre des décisions souveraines pour contourner l’Assemblée nationale.

Et, Abdourahmane Diouf met en garde les députés de l’opposition contre toute paralysie de l’Assemblée nationale. Le leader d’Awalé craint que le Chef de l’Etat déclenche ses pouvoirs exceptionnels en vertu de l’article 52 de la Constitution.

En effet, selon l’article 52 de la Constitution : « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité du territoire national ou l’exécution des engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate, et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ou des institutions est interrompu, le Président de la République dispose de pouvoirs exceptionnels.

Il peut, après en avoir informé la Nation par un message, prendre toute mesure tendant à rétablir le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions et à assurer la sauvegarde de la Nation ».

Et d’après Abdourahmane Diouf, qui s’exprimait sur BuurNews, le Chef de l’Etat n’a pas du tout digéré la composition de l’Assemblée où il a perdu la majorité absolue. Ainsi, il peut prendre comme prétexte, les incidents survenus lors de cette 14è législature, invoquer un blocage, et déclencher ses pouvoirs exceptionnels.

Et en pareil cas, même si l’Assemblée nationale ne peut être dissoute après les deux ans qui suivent son installation, le Chef d’Etat, avec le déclenchement de l’article 52, va s’accaparer des pouvoirs du domaine législatif dans le vote des lois.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

ADVERTISEMENT