'Député rebelle' : Madiambal dérape et fait son mea culpa

"On ne mesure même pas ce que risque ce pays. Des disciples de Abbé Diamacoune Senghor à l'hémicycle", a tweeté le patron du journal Le Quotidien, en postant un photomontage de l’ex leader du MFDC et du député, Alphonse Mané Sambou, de la coalition Yewwi Askan Wi.

Député Alphonse Mané Sambou

Cette remarque faite par Madiambal Diagne sur la tenue traditionnelle d'un nouveau député a suscité la controverse. Des propos considérés, par certains, comme une atteinte grave à l’unité nationale. Et, les réactions sur Facebook ne se sont pas fait attendre.

Devant le tollé suscité par son tweet, Madiambal Diagne, dans un premier temps, ne s’est pas laissé démonter : " J'ai observé que de nombreuses personnes ont cherché à se déchaîner suite à mon tweet comme si c'était l’occasion rêvée. Il faudra retenir que je ne me laisse pas impressionner et que je resterai un intégriste de l'unité nationale. Qui relève le séparatisme de Sonko et CO ? ".

Il revient à la charge mais cette fois-ci pour s'excuser. En effet, à travers un tweet, le journaliste a traité le député d'Oussouye, le Docteur Alphonse Mané Sambou, d'être un disciple d'Abbé Diamacoune Senghor, avec à l'appui un photomontage de ce dernier et du parlementaire en question.

Des écrits jugés dangereux qui lui ont valu des critiques acerbes, notamment sur les réseaux sociaux.

Madiambal Diagne s’est fendu d’un tweet, jeudi, pour informer de l’entretien qu’il a eu avec le député Alphonse Mane Sambou au sujet de la tenue traditionnelle. Le journaliste révèle que son interlocuteur lui en fera cadeau qu’il portera avec plaisir.

ADVERTISEMENT

« J’ai parlé avec l’honorable député Alphonse Mane Sambou qui m’a expliqué le sens du port de cette tenue traditionnelle. Il m’en fera cadeau et je la porterai avec plaisir » , a d’emblée tweeté le patron du Groupe Avenir communication.

Il poursuit : « Seulement, il craint qu’elle m’aille mieux, vue ma prestance ! Nous avons bien rigolé. »

Dr. Sambou est élu député lors des dernières Législatives du 31 juillet 2022, au même titre que les 164 autres députés de la nouvelle Législature. Membre de Yewwi-Askan wi, Alphonse Mané Sambou est également enseignant-chercheur en sciences économiques à l'université Assane Seck de Ziguinchor.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

ADVERTISEMENT