Dissolution décrétée : la réplique de Pastef !

Après le placement sous mandat de dépôt de Ousmane Sonko et la mesure qui décrète sa dissolution, Pastef vient de réagir..

CADRES-PASTEF-Bassirou Diomaye Faye

C’est la réaction officielle de Pastef après le placement sous mandat de dépôt de Ousmane Sonko. En effet, dans son communiqué de presse, la formation politique que l’Etat du Sénégal dit avoir dissoute, dit n'avoir pas encore reçu une quelconque notification de la mesure administrative qui s'est abbatue sur elle. «Et dés que nous la recevrons, nous l'attaquerons par les voies légales, car ce décret est d'une illégalité flagrante», annonce le parti. Pastef déclare, tout de même, que «ce énième décret antidémocratique de Macky Sall, est un non-événement».

En effet, pour les les camarades de Ousmane Sonko, la seule chose qui vaille c'est la participation du Président Ousmane Sonko à la présidentielle. Ils rappellent même, que «Pastef-Les Patriotes n'est jamais parti à une élection sous sa bannière», mais plutôt sous la bannière de "Ndawi Askan Wi" en 2017, "Sonko Président" en 2019 et "Yewwi Askan Wi" en 2022.

Pour ce qui est du placement de Ousmane Sonko sous mandat de dépôt, «Macky Sall veut entrainer tout le Sénégal dans sa chute, puisque le peuple s'est opposé à sa troisième candidature illégale», disent-ils. L'actuel chef de l'Etat vient, pour eux, «d'ouvrir les vannes du chaos en emprisonnant, sous des motifs fallacieux, son principal opposant Ousmane Sonko», a déclaré la formation politique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT