Emeutes de juin : le procureur ouvre une information judiciaire contre X

Le procureur de la République de Dakar a ouvert une information judiciaire contre X suite aux émeutes de juin qui ont causé la mort de 16 personnes.

Tribunal de Dakar

Le président sénégalais a demandé l’ouverture de plusieurs enquêtes après les troubles survenus dans le pays après la condamnation de l'opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme pour “corruption de la jeunesse”.

Sans perdre de temps, le parquet du tribunal grande instance de Dakar a requis l’ouverture d’une information judiciaire contre X. Le ministère public veut, par ce procédé, situer la responsabilité de toutes les personnes instigatrices de ces violents attroupements. Le procureur de la République a fait le point des arrestations consécutives aux manifestations le 1er juin.

« A la suite du verdict rendu le 1er juin par la chambre criminelle du tribunal de grande instance hors classe de Dakar dans la procédure opposant le sieur Ousmane Sonko à la demoiselle Adji Sarr, de violentes manifestations ont été constatées dans le ressort du parquet du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Dakar », a fait savoir le parquet.

Déjà, 410 personnes ont été interpellées lors des manifestations ayant occasionné des pertes en vies humaines, des dégâts matériels.

« Une information judiciaire a été requise contre ces individus pour des faits d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, participation à un mouvement insurrectionnel, actions diverses causant des dommages aux personnes ou à leurs biens, actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique », a précisé le procureur dans le communiqué.

ADVERTISEMENT

Le ministère public a opté pour un règlement graduel en considération de la nature des faits reprochés à chaque individu déféré.

Le parquet informe que les mineurs de moins de 13 ans ont bénéficié d’une liberté provisoire avec une remise à leurs civilement responsables. « Mais, si le maintien en détention s’impose, ils sont poursuivis devant le tribunal pour enfants » a-t-il indiqué dans un communiqué.

En revanche, le ministère public va appliquer la pleine rigueur de la loi dans les poursuites pour les manifestants ayant commis des dégâts matériels importants.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT