Le choix de Doumbouya… [Opinion]

"Pour moi, il n’y a pas de développement sans justice. Si vous voulez développer votre pays, il faut qu’il y ait la justice, il faut que la justice puisse jouer son rôle fondamental qui est, pour nous, l’impartialité dans tout ce qu’on fait".

Coup leader Mamady Doumbouya (Hand raised)

Cette posture suscite beaucoup d'espoir. Quand elle est incarnée par des dirigeants africains, elle a davantage plus de retentissements, plus de portée. Les mots sont du président de la transition de Guinée. Pour l'une de ses premières grandes interviews, Mamadi Doumbouya a fait sensation avec un style simple qui montre une certaine franchise et une volonté manifeste de bien faire qui jure d'avec les expériences dramatiques que la Guinée a connues à plusieurs moments de sa vie. En refusant tout culte de la personnalité, en se gardant de se positionner comme un super héros venu à lui seul pour sauver son pays, en s'érigeant contre les saboteurs et la corruption, le Colonel putschiste est en train de convaincre de plus en plus au-delà des frontières de son pays longtemps sous le joug de politiciens démagogues. Il suit une certaine logique, de manière constante depuis le 5 septembre 2021 date de la chute d'Alpha Condé. Il lui faudra maintenant plus que des propos en poursuivant sa démarche inclusive qui a mené à la formation d'un gouvernement de 27 membres avec un Premier ministre de consensus. En continuant sa lutte pour mettre fin à la gabegie et la dilapidation des ressources si nombreuses de sa patrie par des affairistes et hommes politiques de tout acabit. Il doit surtout prouver qu'il tient vraiment à la "parole donnée", comme il l’a répété tel un leitmotiv. On jugera le Colonel par rapport aux futurs actes posés. On ne saurait lui délivrer un blanc-seing. Nos hommes au pouvoir nous ont tellement habitués à trahir leurs engagements souvent curieusement pris devant France 24 et RFI.

Tivaouane est en mode "déconfinement" après la fermeture des lieux de culte à cause de la Covid-19. Une décision du Khalife Serigne Babacar Sy qui vient au bon moment. Le Sénégal a besoin de prières face aux incertitudes.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"