ADVERTISEMENT

Le Coup d'Etat et ses lendemains sombres…

Le coup d'Etat procure une certaine satisfaction à ses débuts avant de perpétuer le mythe de Sisyphe à la fin. Le putsch, est-il une entreprise salvatrice ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Des militaires jubilent après le coup d'Etat au Mali

ADVERTISEMENT

Généralement, dans un pays qui a vécu plusieurs crises autour de la gestion, un coup d'Etat peut être source de satisfaction. Ce cas est très récurrent durant les deux dernières décennies après les indépendances. Depuis le 13 Janvier 1963, date du premier coup d'Etat en Afrique noire, l'Histoire est la même : il est hypothétique de mener la transition.

Premièrement, revenons sur le cas des civils. La quasi totalité des régimes civils qui s'est installée après un coup d'Etat a eu le pouvoir fragile. Ces civils ont été renversés peu de temps après :

🛑 Dans les années 60 : Nicolas Grunitzky au Togo, Sourou Migan Apithy au Benin ;

🛑 Dans les années 70 : le triumvirat : Maga - Apithy - Ahomadegbé au Benin ;

🛑 Dans les années 80 : Jean Baptiste Ouédraogo au Burkina Faso ;

🛑 Dans les années 90 : Mahamane Ousmane au Niger

🛑 Au 21e Siècle, il y a Ibrahim Boubakar Keita

Deuxièmement, viennent les transitions. Nous avons très souvent deux manières de gérer la transition. La première, on nomme un civil à la tête de l'Etat. La deuxième forme, très récurrente : la transition est dirigée par un comité militaire avec à sa tête un homme superpuissant. Deux cas découlent de cette transition : dans le premier, des élections sont organisées. Dans ce cas de figure, le président élu par le peuple ou nommé par l'armée a le pouvoir très fragile. Dans le deuxième cas, les militaires au pouvoir prolongent leur règne. Le cas achevé de ce modèle reste Eyadéma au Togo, presque 40 ans de pouvoir. Le cas Dadis Camara est encore frais dans les mémoires aussi.

Pour en revenir à l'actualité, on peut avoir peur pour la Guinée. Les militaires actuellement au pouvoir semblent ne pas mesurer le poids de leur acte. L'un des problèmes du Coup d'Etat, c'est qu'on peut l'effectuer mais après il est difficile d'établir une issue cohérente. La grande succès story qui peut être érigée en modèle, c'est la transition menée par Ahmadou Toumani Touré au Mali après le renversement de Moussa Traoré. Il permettait à Alpha Oumar Konaré d'effectuer ses deux mandats et laisser le pouvoir de manière démocratique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

ADVERTISEMENT