Le gouverneur de Dakar interdit toutes les manifestations entre le 15 et le 16 juillet

Le gouverneur de la région de Dakar a interdit les rassemblements prévus entre les 15 et 16 juillet 2023.

Ousmane Sonko

El Malick Ndiaye, le secrétaire national à la communication de PASTEF, avait annoncé l'investiture d'Ousmane Sonko en vue de la prochaine élection présidentielle de 2024. "Le 15 juillet 2023, le candidat Ousmane Sonko, l’espoir de toute une nation, sera officiellement investi par des millions de Sénégalais d’ici et de la diaspora qui arboreront, à l’occasion et avec détermination, les bracelets de la libération", avait-il déclaré.

Mais cette manifestation a été interdite par le Gouverneur de Dakar. Selon Al Hassan Sall, » des indices portent à croire que ces rassemblements constituent de réels risques de troubles à l’ordre publics, ce d’autant plus que des acteurs de camp opposé ont également introduit des déclaration de rassemblements par endroits ».

"Ces projets de rassemblements font suite à une déclaration du leader de ce parti, largement relayée par la presse, promettant entre autres, « d'installer le chaos dans le pays. De plus, des appels diffusés à travers les réseaux sociaux, invitent les sympathisants de cette formation politique à investir d'ores et déjà les grands marchés de Dakar et les principaux axes et lieux habituels de rassemblement", lit-on dans le communiqué signé par le Gouverneur Al Hassan Sall.

Le gouverneur rappelle en outre les faits qui se sont produits en juin dernier : "Répondant à un appel à manifester du même responsable politique au début du mois de juin 2023, des individus s'étaient attaqués à des biens publics et privés, des commerces et autres installations dont le seul tort des propriétaires, était de chercher à gagner leur vie à la sueur de leur front à travers les investissements consentis. Aujourd'hui que le calme est revenu, des indices font croire que ces rassemblements constituent de réels risques de troubles à l'ordre public; ce d'autant plus que des acteurs de camp opposé ont également introduit des déclarations de rassemblements par endroits".

ADVERTISEMENT

Le gouverneur de Dakar entend ainsi faire perdurer cette accalmie notée depuis les derniers événements de juin. "Fidèles à leur posture d'anticipation et de veille, les autorités administratives concernées, ont, conformément à la loi, interdit les rassemblements en question ainsi que ceux prévus par les entités adverses, et, instruit les Forces de Défense et de Sécurité à prendre les dispositions nécessaires pour maintenir l'ordre, et préserver la paix et la quiétude", conclut-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT