Les artistes (aussi) 'clashent' Macky Sall

Les artistes ne sont pas reste. Ils se joignent au concert d’indignation face à la situation actuelle qui prévaut dans le pays.

artistes

Dans une courte vidéo qui fait le tour du réseau social X (ex-Twitter) des cinéastes, artistes musiciens, plasticiens, peintres, journalistes lancent leur coup de gueule. « Ça suffit ! Une décennie d’interdiction des libertés et d’interdiction de manifester. On n’en veut plus », déroule Moussa Sène Absa, cinéaste. « Ça suffit ! Une décennie d’oppression, d’emprisonnement, de torture, de crimes impunis. On n’en veut plus », renchérit le plasticien Tapha Cissé. La diva Ma Sané dénonce une décennie de clientélisme et d’esprit partisan qui a failli diviser le Sénégal. Pour elle, ça suffit, le Sénégal n’en veut plus.

« Ça suffit ! Une décennie de bavure policière contre une jeunesse en quête de liberté, de dignité et que l’on amène à prendre la Méditerranée jusqu’à y périr. On n’en veut plus », déclare son compère Alune Wade, artiste-musicien. « Ça suffit ! Des centaines de personnes emprisonnées sans aucune base légale pour intimider la population et gouverner par la peur. On n’en veut plus », tonne Maky Madiba Sylla, artiste-musicien et cinéaste. Pps The Writer, artiste-musicien d’entonner : «Ça suffit ! Sacrifier l’éduction et l’avenir de nos enfants en fermant les universités pour des raisons politiques. On n’en veut plus».

Pour Charles Lèye, artiste-peintre, ça suffit cette tendance à mettre en prison des femmes enceintes, des familles entières, de jeunes collégiens, des journalistes et même des passants qui allaient au travail dans un pays qui se dit « démocratique ». Selon Thierno Niang, journaliste, ça suffit le fait de couper des signaux de télévision et l’internet pour faire taire des journalistes qui dénoncent la répression ; et isoler ses citoyens du reste du monde. Le peuple n’en veut plus.

Musicien et producteur, Doudou Bâ trouve que c’est le moment pour le Président Sall d’« organiser des élections transparentes, de respecter le calendrier républicain, et de rendre notre pays stable et en paix tel que nous le lui avions confié ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT