Macky prévient Sonko: 'le pays va faire ses élections'

Le chef de k'Etat réplique à Ousmane Sonko qui menace qu'il n'y aura pas d'élections si la liste nationale des titulaires de Yewwi Askan Wi n'est pas validée pour les Législatives du 31 juillet 2022.

macky Sall

A bon chat bon rat. Dans un entretien accordé à France 24 et Rfi, le chef de l'Etat sénégalais a tenu à répondre aux menaces du leader de Pastef sur la tenue des élections législatives du 31 juillet prochain.

« Les menaces sur la non organisation des élections, ça c’est devant nous. De toute façon, le pays va faire ses élections », a-t-il martelé.

« Le Conseil constitutionnel a décidé et nous nous sommes soumis. Ses décisions s’imposent à tout le monde », a-t-il assené, non sans rappeler l'esprit des institutions. Macky Sall précise pour autant que la liste Yewwi de Dakar n’était pas recevable mais, avoue-t-il, le conseil constitutionnel a fait une interprétation et a rétabli la liste. Quid des menaces de Yewwi Askan Wi ?

« S’il y a des difficultés, elles se géreront conformément aux lois et règlements du pays », prévient-il. Avant d’ajouter : « Si on est un pays stable, ce n’est pas un hasard. Nous avons un code électoral, lequel a été discuté pendant des mois. Le pays va faire ses élections. » A la question de savoir si le pays ne va pas revivre les évènements de mars 2021 ?

Il coupe net : « il faut éviter de prendre mars 2021 comme une référence absolue. Les élections législatives sont organisées par un code et un système électoral qui est le produit de concertations et de consolidations dont le dernier code a fait l’objet de discussions qui ont duré 16 mois et qui a abouti à aller à ces élections législatives. »

A propos de la liste des titulaires de Yewwi rejetée, Macky Sall approuve. «Nous avons un code avec ses exigences avec le respect de la loi sur la parité. Une liste qui n’est pas paritaire, elle n’est pas recevable. Un point un trait. Ça c’est la loi. Si vous faites une liste qui ne respecte pas la loi, elle est éliminée. Tout simplement », dit-il.

« Nous (ndlr : liste BBY), on a éliminé notre liste de suppléant parce qu’il y a une erreur de juxtaposition. La loi est dure mais c’est la loi. »

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

12 mariages de célébrités sénégalaises en 2022 [Pulse Picks 2022]

12 mariages de célébrités sénégalaises en 2022 [Pulse Picks 2022]

Macky verse une prime de quart de finale aux Lions

Macky verse une prime de quart de finale aux Lions

Député ou maire : Birame Souleye Diop a choisi

Député ou maire : Birame Souleye Diop a choisi

Le BRT dans les starting-blocks au dernier trimestre 2023

Le BRT dans les starting-blocks au dernier trimestre 2023

Mbappé marabouté ? La réponse du marabout sénégalais

Mbappé marabouté ? La réponse du marabout sénégalais

Adji Sarr-Sonko : les minutes d'une confrontation

Adji Sarr-Sonko : les minutes d'une confrontation

Bamako : le film d'un Sénégalais tué dans un braquage

Bamako : le film d'un Sénégalais tué dans un braquage

L'acteur Pod lynché sur la toile pour avoir apprécié Adji Sarr

L'acteur Pod lynché sur la toile pour avoir apprécié Adji Sarr

Mondial 2022 : qualification historique du Maroc en quarts de finale

Mondial 2022 : qualification historique du Maroc en quarts de finale