Mgr Benjamin Ndiaye sur le report : "Je suis dérouté par ce qui se passe"

La paroisse de Joal-Fadiouth a celebré ce dimanche 175 ans de vie paroissiale. A cette occasion, l'Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, s'est dit très préoccupé par la situation qui prévaut au Sénégal suite à la décision du Président de reporter l'élection présidentielle.

Monseigneur Benjamin Ndiaye

« La tension actuelle je la partage avec mes concitoyens. Je suis même sans doute comme beaucoup d'autres dérouté par ce qui se passe. Il est important que nous cherchions à vivre la cohésion nationale. Il faut que les institutions soient respectables et respectées dans leur mission pour que nous puissions avancer ensemble. Cela suppose de ma part que nous tous, nous jouons le jeu du sentiment national. Il faut que les sénégalais évitent la technique du contournement quand il y a un règlement c'est pour qu'il soit suivi pas pour qu'on passe à droite ou à gauche. Si on respecte le règlement on peut avancer », assure Monseigneur Benjamin Ndiaye.

Il renchérit : « quand nous, nous saluons, nous, nous souhaitons constamment la paix. Mais cette paix là et à rebâtir et ça passe par la vérité dans la parole et dans les gestes. Qu'est-ce-que je peux faire qui répond au droit et qui peut construire ma nation, ma société ? Ça doit être notre préoccupation à nous tous et non des intérêt individuels ».

Interpellé sur l'appel au dialogue lancé par le Président Macky Sall après ce report, Monseigneur de dire que ce qui l'importe le plus : « c'est que le Sénégal vive selon sa constitution. C'est l'essentiel. Je ne veux pas rentrer dans les considérations qui ne sont pas de mon ressort. Mais tout ce que l'on peut dire et que l'on peut faire que cela corresponde à la constitution que nous avons adopté comme citoyen de ce pays ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT