Moustapha Diakhaté : 'aucun membre de l’ex-PASTEF ne devrait être candidat'

L’annonce de la candidature de Bassirou Diomaye FAYE comme plan B du PASTEF n’enchante guère l’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY).

Moustapha Diakhatéé

La raison ? Selon Moustapha Diakhaté, les militants du PASTEF sont la cause de l’instabilité sociale et politique au Sénégal, Moustapha DIAKHATÉ affirme qu’ «aucun membre de l’ex-PASTEF ne devrait être candidat à l’élection présidentielle de février 2024 ».

«La candidature de Bassirou Diomaye FAYE ou d’un autre terroriste n’est que de l’agitation puérile, une diversion. Contrairement à ce que prétendent certains thuriféraires de l’ex parti terroriste, M. Faye ou un autre ne sera ni botte secrète encore moins un plan B ou C de SONKO pour la présidentielle 2024. Le recours incessant de la violation de SONKO a entraîné des dizaines de morts, des dizaines de milliards FCFA de destruction de biens publics, privés, nationaux et étrangers. Face à ces tragédies, la République n’a qu’aucun choix : celui d’en finir avec les membres de l’ex PASTEF et d’extirper du discours de praxis politiques des appels à l’insurrection, des atteintes à la sureté de l’Etat, du terrorisme, du complot contre l’autorité de l’Etat, d’actes et de manœuvres de nature à compromettre la sureté publique », déclare-t-il.

Par ailleurs, Moustapha DIAKHATÉ estime que cette effervescence dans la collecte de parrainage par les militants du PASTEF, «renoue avec la remobilisation des pseudo-patriotes complètement abasourdis par les revers de 115 jours d’emprisonnements, de la dissolution et du fiasco des multiples tentatives de mobilisation et empêche aux autres candidats, y compris ceux issus de la coalition Yewwi Askan Wi d’être parrainés par les partisans de SONKO ».

Par ailleurs, Moustapha DIAKHATÉ estime que cette effervescence dans la collecte de parrainage par les militants du PASTEF, «renoue avec la remobilisation des pseudo-patriotes complètement abasourdis par les revers de 115 jours d’emprisonnements, de la dissolution et du fiasco des multiples tentatives de mobilisation et empêche aux autres candidats, y compris ceux issus de la coalition Yewwi Askan Wi d’être parrainés par les partisans de SONKO ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Comment sauver Macky Sall !

Comment sauver Macky Sall !

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

ADVERTISEMENT