ADVERTISEMENT

Nouvelle plainte de la famille de Mancabou

La famille de François Mancabou décédé à l'hôpital Principal de Dakar à l'issue de sa garde à vue, a déposé une nouvelle plainte contre les forces de l'ordre. Pulse publie in extenso la déclaration lue par les avocats de la famille du défunt.

François-Mancabou

"Malgré l’inhumation en ce mardi 16 Août 2022 de leur regretté parent décédé dans d’indicibles souffrances suite à des tortures, à toutes sortes d’actes barbares et de traitements inhumains, cruels et dégradants qui ont révolté la conscience humaine et choqué au plus haut point les hommes et les femmes de foi et de bonne volonté à travers le vaste monde, la maffia immonde à la source de ce grand malheur ne cesse de faire reculer les barrières de la perfidie et du sadisme les plus abjects en allant jusqu’à priver les proches de FRANÇOIS MANCABOU du droit de faire leur deuil.

ADVERTISEMENT

À preuve les appels intempestifs de personnes se présentant tour à tour comme des éléments des forces de défense et de sécurité ou comme des affidés de figures politiques connues ne cessent de perturber Mme CHRISTINE COLY et des proches parents de son mari.

Ces correspondants convaincus de leur impunité au point de ne même pas éprouver le besoin d’utiliser des numéros cachés ou de ne pas se gêner le moins du monde pour délaisser des audios en guise de messages de rappel sont assurément dans le sillage des tortionnaires supposés avoir été les auteurs du calvaire subi par M. MANCABOU.

Les intimidations, harcèlements et autres menaces à peine voilées sur fond d’usurpation d’identité et de fonctions sont tous centrés sur les informations que détiendraient les membres de la famille et sur les intentions réelles des parents et alliés de la fratrie de saisir la justice, si ce n’est sur des offres malhonnêtes d’aides substantielles à apporter à la grande famille, aux enfants en premier.

Bien évidemment, le Pool des Avocats, saisi, a été placé dans l’obligation de déposer ce jour une plainte en bonne et due forme entre les mains du Commissaire chef de la Division de la Cybersécurité en lui fournissant les numéros des deux puces les plus utilisées par les criminels, en attendant les informations complémentaires en possession des plaignants dès que ces derniers seront requis par les enquêteurs de prouver la matérialité des faits allégués.

En tout état de cause la satisfaction de la quête de justice de la hoirie FRANCOIS MANCABOU est un impératif catégorique. Le Conseil de défense des intérêts de cette brave famille sénégalaise, d’abord plongée dans le deuil et maintenant persécutée au-delà des limites du tolérable, attache du prix à ce que les assassins et leurs complices dont la témérité frise la provocation soient recherchés, arrêtés et châtiés avec la dernière rigueur.

L’excellente réputation technique de la cyber criminalité le laisse espérer. L’honneur de la Police le commande."

Pour le Pool des Avocats

Me CHEIKH KOUREYSSI BÂ

PO/PS de Me OUSSEYNOU GAYE

et Me PATRICK KABOU

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

ADVERTISEMENT