PDS-Touba : « Sans Karim, il n'y aura pas d'élection... »

La fédération du Pds de Touba exige la réintégration immédiate de Karim Wade sur la liste des candidats à la Présidentielle du 25 février ou le report du scrutin, pour permettre à l'Assemblée nationale de terminer son enquête. La résolution a été lue ce lundi par Serigne Abdou Khoudoss Mbacké, président de cette structure, et le secrétaire général Khadim Tall devant la présidente des femmes libérales de la ville sainte, Khady Fall lors d'une assemblée générale tenue à Mbacké.

karim Wade Korité

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) et la Coalition K24 dénoncent ce qu’ils qualifient de « coup d'État préélectoral orchestré par le Conseil Constitutionnel ». Il considère que la récente tentative d'élimination de Karim WADE de la course présidentielle est « une manœuvre inacceptable visant à faciliter l'ascension du très impopulaire premier ministre Amadou Ba ».

Face à cette injustice flagrante, le PDS et la Coalition K24 exigent la réintégration immédiate de Karim WADE sur la liste des candidats à la présidentielle du 25 février 2024. Nous engagerons tous les recours possibles, notamment devant la Cour de justice de la CEDEAO, pour rétablir Karim WADE dans ses droits.

La coalition KARIM 2024 TOUBA estime que depuis plus d'une décennie, Karim WADE fait face à des complots politico-judiciaires constants : « emprisonné injustement et exilé de force, ses droits fondamentaux ont été bafoués. Cette nouvelle exclusion du Conseil Constitutionnel constitue une violation supplémentaire de ses droits en tant que citoyen sénégalais. C'est la seconde fois que Karim WADE est arbitrairement empêché de participer à une élection présidentielle ».

Par conséquent, le PDS et la coalition KARIM 2024 demandent à toutes les sections du PDS, à toutes les fédérations du PDS, à tous les comités électoraux K24 et à tous les mouvements de soutien de se réunir dans les plus brefs délais afin : « d'informer les militants, les sympathisants et les populations sur la gravité de la crise politique qui secoue actuellement notre pays et sur le coup d'état électoral en marche; nous exigeons l'arrêt immédiat de la procédure électorale ». Ils exigent la réintégration de Karim WADE dans la liste des candidats à l'élection présidentielle et la dissolution du Conseil Constitutionnel

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

Relations sociales : comment éloigner les personnes toxiques de votre entourage ?

Relations sociales : comment éloigner les personnes toxiques de votre entourage ?

Les artistes (aussi)  'clashent' Macky Sall

Les artistes (aussi) 'clashent' Macky Sall

Politique : retour sur les lois d'amnistie votées au Sénégal !

Politique : retour sur les lois d'amnistie votées au Sénégal !

ADVERTISEMENT