Sidiki Kaba : "si Macky Sall part le 2 Avril..."

Selon le ministre de l'Intérieur, Sidiki Kaba, "tout le processus électoral sera repris si Macky Sall quitte le Pouvoir le 2 Avril 2024".

Senegalese Justice Minister and International Criminal Court official Sidiki Kaba, seen in 2013, urged African member states thinking of leaving the ICC to give dialogue a chance before making a final decision to withdraw

Sidiki Kaba, a indiqué que le processus électoral sera repris le 2 avril, si le président de l’Assemblée nationale assure l’intérim de la présidence de la République. Se prononçant sur la future transition à la tête de l’Etat et l'après 2 avril, deux scénarii sont envisageables selon le ministre : soit le Conseil constitutionnel décide que le Président en exercice continuera à gouverner jusqu’à l’investiture de son successeur, conformément à l’article 36.2, soit les 7 «Sages» décident qu’il va quitter le pouvoir après le 2 avril.

Dans cette dernière éventualité, précise Sidiki Kaba, c’est le président de l’Assemblée nationale qui assurera l’intérim jusqu’à l’installation du prochain président de la République. Et il précise que tout le processus électoral sera repris, il n’y a plus de droit acquis pour les 19 candidats, car le président de l’Assemblée nationale doit organiser une nouvelle élection.

Cependant, Madiambal Diagne révèle que le chef de l’Etat compte saisir les sept «Sages» pour leur demander d’installer un Président intérimaire. Il en a fait l’annonce juste après le tweet inattendu du Président Macky Sall, ce jeudi, annonçant qu’il allait rendre le pouvoir le 2 avril. « Sa décision est irrévocable. Ma­cky Sall nous a annoncé qu’il va écrire au Conseil constitutionnel ce 1er mars 2024 pour préciser qu’il quitte ses fonctions au terme de son mandat et qu’il invite le Cc à installer un président intérimaire à la date du 2 avril 2024 », a-t-il posté sur le réseau social X.

Toutefois, malgré les pressions et incertitudes, Macky Sall reste inflexible dans sa décision de quitter le pouvoir le 2 avril. Il a réaffirmé, jeudi, sa décision de quitter ses fonctions le 2 avril, correspondant à la fin officielle de son mandat, assurant que la date de son départ «reste absolument ferme». «Le dialogue national a proposé le 2 juin 2024 comme nouvelle date de l’élection présidentielle au Sénégal. Je remercie les forces vives pour ces assises. Toutefois, je tiens à préciser que je quitterai mes fonctions au terme de mon mandat le 2 avril, comme je l’ai déjà indiqué. La date de mon départ reste absolument ferme», a déclaré Macky Sall sur X.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT