Sonko a rencontré une conseillère de Macron

Pas plus tard que le 23 mars dernier, Ousmane Sonko a rencontré une conseillère du Président Macron.

Ousmane Sonko, lors d'un live sur les réseaux sociaux, le 28 mars 2023

C’est la révélation du journal Le Monde, livrant au passage quelques détails de plusieurs rencontres entre l’opposant et des représentants de l’Elysée.

Jeudi 23 mars 2023, Nadège Chouat, numéro deux de la cellule Afrique de l’Elysée, a profité d’une mission à Dakar pour rencontrer Ousmane Sonko, le leader de l’opposition sénégalaise.

Une discussion de près de deux heures durant laquelle le candidat à la prochaine élection présidentielle, qui aura lieu le 25 février 2024, a profité de ce face-à-face inédit – et resté confidentiel jusqu’ici – avec l’émissaire d’Emmanuel Macron pour « dénoncer des relations asymétriques » entre la France et le Sénégal.

« Une discussion de près de deux heures durant laquelle le candidat à la prochaine élection présidentielle, qui aura lieu le 25 février 2024, a profité de ce face-à-face inédit – et resté confidentiel jusqu’ici – avec l’émissaire d’Emmanuel Macron », a fait état le journal français.

ADVERTISEMENT

Des contenus de l’échange, note-t-on, le maire de Ziguinchor a eu à clarifier sa feuille de route à l’intention de la France, une fois élu en 2024. Sonko aurait confié à son interlocutrice, vouloir rendre « plus asymétriques » les relations entre le Sénégal et l’ex-puissance coloniale. Une autre entrevue, plus officieuse, selon toujours le canard français, a eu lieu en début d’année, entre des agents des renseignements français et M. Sonko à Ziguinchor.

A moins d’un an du scrutin présidentiel, la tension politique oblige la France à un délicat exercice d’équilibre entre les différentes forces politiques dans un pays considéré comme le plus important partenaire du continent, relate Le Monde.

L’inquiétude est grande à Paris de voir la situation déraper encore, incitant les opposants de Macky Sall, surtout si celui-ci cherchait à se faire réélire, à pointer du doigt la France.

« Le risque est que les choix des différents candidats nous soient reprochés, alors que nous ne souhaitons pas influencer leurs décisions, se soucie un conseiller à l’Elysée. Il ne faut pas que la France devienne un sujet de politique intérieure. »

Une façon de faire comprendre que Paris se préoccupe d’une éventuelle candidature du président sortant, en dépit de la « bonne relation » mise en avant entre Macron et Sall.

L’enjeu pour la France est de préserver les « acquis » de sa coopération avec le Sénégal, en dépit des discours antifrançais, attisés dans la région par la Russie.

Sur un autre chapitre relatif à la saisine de la cheffe de la diplomatie française par deux députés communistes et sur la menace que ferait peser une 3e candidature de Macky Sall au Sénégal, le journal révèle qu’ « un membre de l’Assemblée nationale sénégalaise a, par ailleurs, été dépêché, il y a quelques jours, auprès des élus français afin de donner la version de son gouvernement sur la situation politique.

Une information démentie par le porte-parole du gouvernement sénégalais, Abdou Karim Fofana.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT