Touba : les éléments de la BIP tirent des coups de feu

Ce vendredi, à Touba, les manifestants sont passés à deux doigts de saccager le domicile d'Antoine Félix Abdoulaye Diome. La BIP est intervenue pour les repousser.

Brigade d'intervention de la police (BIP) / Illustration

À Touba, le domicile d'Antoine Félix Abdoulaye Diome, ministre de l'Intérieur, a échappé au saccage et à la furie des manifestants. Ils ont tenté d'attaquer son domicile. Le premier flic du Sénégal doit son salut aux éléments de la Brigade d'intervention de la police (BIP) de Touba. Selon Seneweb, les forces de l’ordre ont tiré des coups de sommation.

En sus, deux suspects ont été arrêtés.

Par ailleurs, plus tôt dans la journée, le domicile de Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Agriculture, de l'Équipement rural et de la souveraineté alimentaire, a été attaqué. Des vitres ont été détruites et un véhicule incendié lors de l’incident.

Pour rappel, à la suite de la condamnation de Ousmane Sonko, candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2024, à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse », des manifestations occasionnant plusieurs morts et des blessés ont été signalées dans plusieurs villes du Sénégal.

Si l’opposant a été acquitté des faits présumés de viols et de menace de mort. Il devra en outre s'acquitter d'une amende de 600 000 F CFA. Par ailleurs, « La candidature d’Ousmane Sonko est hypothéquée », a déclaré Me Djiby Diagne, un de ses avocats alors que « la décision de l'arrêter ou pas dépend du ministère public », indique la robe noire.

ADVERTISEMENT

Certaines organisations telles que l’Union africaine et la CEDEAO ont également exprimé leur préoccupation face à la détérioration de la situation au Sénégal et ont appelé au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT