Tout Yewwi Askan Wi se range derrière Ousmane Sonko

Par voie de presse, ce mercredi 1er février 2023, les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi ont tenu à témoigner leur soutien à leur camarade Ousmane Sonko, actuellement dans le viseur de la justice sénégalaise.

Yewwi-Askan-Wi-face-à-la-presse

Traduit en jugement par une Chambre criminelle dans l'affaire de viols présumés qui l'oppose à Adji Sarr, Ousmane Sonko devra d'abord répondre, ce jeudi 2 février 2023, à une autre convocation suivant une plainte déposée par Mame Mbaye Niang. L'actuel ministre sénégalais du Tourisme et des Loisirs poursuit l'opposant pour « diffamation » suite à des propos tenus par Sonko qui l'accuse de détournement de deniers publics. Ce dernier risque gros, car il pourrait perdre sa légitimité à se présenter à la présidentielle de 2024 en cas de condamnation.

C'est dans ce contexte que la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi s'est décidée à agir. La coalition de l'opposition invite à former un bloc autour de Ousmane Sonko et appelle à la résistance.

« Yewwi Askan Wi n'acceptera pas que Ousmane Sonko soit traduit devant la Chambre criminelle. Nous allons résister. On ne peut pas réduire notre démocratie à des attaques personnelles, à une politique de liquidation des adversaires politiques. Que Ousmane soit gêné, qu'on en parle ou pas, cette affaire a été renvoyée en Chambre criminelle. Ça ne passera pas et Yewwi Askan Wi résistera », a déclaré Dethie Fall.

Selon lui, « Il n'y a plus de démocratie avec le régime de Macky Sall. Il a créé des instruments pour essayer de voir comment freiner ses adversaires ».

Il ajoute : « Tous ces agissements, c'est pour pouvoir se présenter pour un troisième mandat. Mais il ne sera pas candidat et il ne participera pas à l'élection présidentielle de 2024 […] Yewwi Askan Wi est déterminée et soudée autour et à côté de leur ami et membre de la coalition, qui est Ousmane (Sonko). On n'a pas le choix. C'est pas sa personne, mais c'est la démocratie qui nous mobilise. C'est les libertés qui nous mobilisent. Aujourd'hui, il est victime des démarches que nous dénonçons. Nous allons nous battre ».

ADVERTISEMENT

Déthié Fall a également dénoncé la mobilisation de la gendarmerie devant les sièges des leaders de Yewwi Askan Wi. « Le Président Macky Sall ne veut pas la paix. Je ne pense pas que la gendarmerie soit présente en conférence de presse de Benno Bokk Yaakaar. C'est une énième provocation et nous ne l'accepterons pas », a-t-il fustigé.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Transports terrestres : El Malick Ndiaye corse les amendes forfaitaires

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

ADVERTISEMENT