ADVERTISEMENT

Une réunion au palais pour invalider la candidature de Sonko [Pastef]

Des membres du régime se sont réunis, avant-hier au palais présidentiel, sous la présidence du Président Macky Sall, pour «instruire une certaine justice de leur venir en aide dans le projet d'invalidation de cette candidature», révèle le Comité de pilotage (Copil) du parti de l'opposition Pastef.

Ousmane Sonko

Une réunion de pontes du régime s’est tenue avant-hier au palais présidentiel, sous la présidence du Président Macky Sall, dans le but de trouver les moyens de faire invalider la candidature d’Ousmane Sonko, principal opposant à Macky Sall. L’accusation est du Comité de pilotage (Copil) de Pastef-Les Patriotes.

ADVERTISEMENT

Une réunion que l’instance de Pastef met dans le registre de ce qu’elle appelle « la panique qui a envahi le régime depuis la déclaration de la candidature d’Ousmane Sonko pour la présidentielle de 2024 ».

«Pris de panique à la suite de la déclaration de la candidature du président Ousmane Sonko pour la présidentielle de 2024, les fossoyeurs de la République se sont réunis, hier au palais présidentiel, transformé, comme toujours, en siège de parti politique, sous la présidence de leur chef, pour instruire une certaine justice de leur venir en aide dans le projet d'invalidation de cette candidature», note d’emblée le Comité de pilotage (Copil) de Pastef.

Selon les camarades d’Ousmane Sonko, «ce sont là, les dernières gesticulations d'un régime incompétent, corrompu et apeuré par l'idée d'une perte imminente du pouvoir et d'avantages indus, qu'aucune machination ne sauvera». Mais déjà, assurent-ils, «ce sont là aussi, les derniers soubresauts contre une candidature que personne ne pourra empêcher s’il plaît à Dieu».

«Le Comité de pilotage (Copil) de Pastef invite les militants et militantes à accentuer la massification, l'enrôlement des primo-votants et à multiplier les initiatives citoyennes qui fondent l'Adn du parti», note encore le Copil dans sa note.

Pour rappel, une semaine après la publication des résultats des dernières élections législatives du 31 juillet, qui ont vu l'intercoalition de l'opposition Yewwi Askan Wi – Wallu Sénégal, obtenir 80 sièges à l'Assemblée nationale, talonnant de très près la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (82 députés), le président des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), Ousmane Sonko, a officialisé sa candidature à la présidentielle de 2024 et dévoilé sa feuille de route pour les prochains mois.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Affaire Keita Baldé-Wanda Nara : nouvelle révélation

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Gabriel Jesus se serait séparé de sa petite amie 8 mois après la naissance de leur fille

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Découvrez les bienfaits du café sans sucre

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Vous allez adorer la lecture après avoir lu cet article !

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

ADVERTISEMENT