Propos "outrageants" de Me Babou sur un magistrat : L’Ums exprime son indignation

L’Union des Magistrats Sénégalais (Ums) est sortie de sa réserve pour se prononcer sur l’incident qui a opposé le procureur Mamadou Saïdou Diao et Me Abdoulaye Babou, dans le tribunal de grande instance de Diourbel.

UMS - Union des magistrats du Sénégal

“Au cours de l’audience correctionnelle tenue le 1er juin dernier par le Tribunal de Grande instance de Diourbel, Me Abdoulaye Babou, avocat à la Cour, sous prétexte de son appartenance à la communauté mouride et au mépris des règles élémentaires de courtoisie et de respect qui prévalent au sein de l’institution judiciaire, a tenu des propos outrageants à l’endroit du représentant du Parquet, à qui il a imputé des propos sortis de sa seule imagination”, renseigne le communiqué .

Plus grave encore, ajoute le texte ; il “a incité l’assistance au soulèvement en jouant sur la fibre sensible des fidèles mourides et tenté de livrer le magistrat à la vindicte populaire. Il a persisté dans son dessein subversif en se rendant devant les médias pour soutenir, sans aucune indication concrète, que celui-ci avait tenu des propos injurieux ou outranciers à l’égard de Serigne Touba”.

C’est pourquoi, indique le document, “l’Ums condamne fermement ces actes inqualifiables qui, au-delà de l’offense particulièrement injuste faite au collègue concerné, constitue un affront fait à l’institution judiciaire dans son ensemble. Elle rappelle que le respect dû à la Justice s’impose”. Pour terminer, l’Ums invite les autorités judiciaires à engager les poursuites qui s’imposent et se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux pour que pareil acte ne se reproduise pas.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn