Selon le journal L'Observateur, des femmes et jeunes filles, victimes de ce trafic d'êtres humains, sont achetées et vendues à des prix qui varient entre un (01) et deux (02) millions Fcfa.

La Guinée, le Nigéria, le Ghana et la Côte d'Ivoire sont les principaux pays d'enrôlement des femmes prostituées.

Elles logent dans des maisons prises en location par les proxénètes à raison de 400 000 ou 450 000 Fcfa le mois.

Et chaque jour, après des passes interminables, chaque fille de joie verse 200 000 Fcfa.