10 ans de réclusion criminelle requis contre Ousmane Sonko, verdict le 1er juin

Le parquet a demandé à la Chambre criminelle de Dakar de déclarer Ousmane Sonko coupable des faits de viols sur Adji Sarr et de le condamner à une peine de dix (10) ans de réclusion criminelle. Le leader de Pastef sera édifié le 1er juin prochain.

Ousmane-Sonko-et-Ndèye-Khady-Ndiaye

Le procureur a requis, mardi, dix ans de réclusion criminelle pour viols contre l'opposant sénégalais Ousmane Sonko, absent d'un procès "manipulé" selon ce dernier par le pouvoir pour l'empêcher d'être candidat à la présidentielle en 2024.

Ce n’est pas tout puisque le maître des poursuites a également requis à son encontre 5 ans de prison ferme pour corruption à la jeunesse. Pour la menace de mort, le parquet a requis un an ferme et une amende de 2 millions FCFA.

Le jugement a été mis en délibéré et la décision est attendue le 1er juin, a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi le président de la chambre criminelle dans un climat de haute tension politique.

Pour étayer ses propos, le parquet a dit que Sonko accusé pour viol a choisi de ne pas comparaître. « C’est son doit le plus absolu. L’accusé qui est poursuivi pour viol a fui les débats. Adji Sarr n’a jamais varié depuis l’enquête préliminaire. Les faits de viol ne souffrent aujourd’hui d’aucune contestation. L’acte de pénétration sexuelle ne peut pas être nié par l’autre partie. Parce que ça a été scientifiquement démontré », a-t-il dit.

  • 5 ans requis contre Ndèye Khady Ndiaye
ADVERTISEMENT

Pour ce qui concerne la dame Ndèye Ndiaye, le maître des poursuites a demandé de la déclarer coupable des faits qui lui sont reprochés. Pour la répression, il a requis 5 ans de réclusion criminelle et 100 mille FCFA d’amende. Pour l’incitation à la débauche, il a requis un an ferme contre la dame.

La plaignante Adji Sarr avait maintenu la veille ses accusations, assurant avoir été violée cinq fois par M. Sonko dans un salon de beauté de la capitale où elle travaillait. Elle a relaté sans détour les actes que M. Sonko, affirme-t-elle, lui a imposés entre fin décembre 2020 et début février 2021, jusqu'à ce qu'elle dépose une plainte qui a secoué le monde politique.

"Si le viol n'emporte pas votre conviction", le procureur a également requis cinq ans d'emprisonnement ferme pour "corruption de la jeunesse".

La jeune femme d'un peu plus de 20 ans a aussi rapporté les menaces de mort dont elle dit avoir fait l'objet, autre chef d'accusation retenu contre le président du parti Pastef-les Patriotes arrivé troisième de la présidentielle en 2019.

Sur ce volet de l'affaire, le parquet a requis un an d'emprisonnement ferme. La partie civile avait aussi réclamé 1,5 milliard de francs CFA (2,3 millions d'euros) à M. Sonko et à Mme Ndèye Khady Ndiaye, la patronne du salon de beauté.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Tivaouane peulh : un promoteur immobilier réclame un hectare à une paroisse

Cinéma : Vers une Terre Inconnue, le film palestinien à Cannes

Cinéma : "Vers une Terre Inconnue", le film palestinien à Cannes

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Justice : Bah Diakhaté sera jugé en flagrant délit le 27 Mai prochain

Reforme de la Justice : la Présidence lance Jubbanti

Reforme de la Justice : la Présidence lance ”Jubbanti”

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Guinée : prison à perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara et Cie

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Changement climatique : 50% des écosystèmes de mangroves menacés

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Tunisie : deux chroniqueurs condamnés à un an de prison

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Une baisse des prix de la connexion internet à partir de...

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

Revue des finances publiques : Ousmane Sonko fouille Macky Sall

ADVERTISEMENT