Affaire Faux médecin : Le «Docteur» Amadou Samba libre !

Tenu ce jeudi 15 juin 2023, devant le tribunal correctionnel, le procès du faux médecin Amadou Samba, qui faisait les faux tests Covid ne s’est finalement pas tenu. L’audience a en effet été renvoyée au 6 juillet prochain. Seulement, à cette date, le mis en cause va comparaitre libre, puisque le tribunal lui a accordé la liberté provisoire.

amadou samba

En prison depuis le 2 avril 2020, Amadou Samba est poursuivi pour « exercice illégale de la profession de médecin, usurpation de titre, escroquerie, escroquerie portant sur les deniers publics, mise en danger de la vie d’autrui, faux et usage de faux en écritures privées, contrefaçon de sceaux d’une autorité, délivrance indue d’un document administratif et usage dudit document, usage des sceaux contrefaits ».

Amadou Samba, auto-déclaré médecin, a été arrêté le vendredi 27 mars 2020, par la Sûreté urbaine de Dakar. Le faux médecin avait été engagé par plusieurs sociétés au Sénégal pour des tests du Coronavirus sur leurs employés. « Docteur Samba » qui avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement négatifs des cas suspects. Lesquels ont été mis en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. L’usurpateur pratiquait depuis longtemps la médecine, sans diplôme.

Le docteur Amadou Samba n’avait pas de clinique fixe. Mais avec ses connaissances en médecine et sa carte professionnelle confectionnée dans un cyber, il collaborait avec plusieurs structures médicales. Le 4 juin 2016, aux journées de dépistage contre le diabète, l’hypertension artérielle, le cancer… organisées par la Fondation Cheikh Soumbmounou, au centre culturel de Guédiawaye, c’est le faux médecin Amadou Samba qui assurait les dépistages.

Comme un grand médecin comme il se présentait sur sa page Linkedin : «Pdg d’Iam medical clinic (janvier 2017), médecin, médical senior officier dans les Peace corps (février 2017), Pdg de la clinique médico chirurgicale «Jaboot» (avril 2017) et patron de Lead clinical research associate depuis juillet 2017.

Par ailleurs, le faux docteur a livré plusieurs ordonnances à des patients. Autre facette d’Amadou Samba, il est membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr). Il a réussi à s’inviter dans le corps médical en usant de faux. Dès 2015, il a commencé à opérer des patients, comme il l’indique sur sa page Facebook. Il a certes été étudiant à la faculté de Médecine, mais n’a jamais terminé ses études pour avoir été viré. Même son passage à l’Ism, d’où il serait diplômé, est une pure invention de sa part.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Une responsable de  PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du  ministre des Finances

Une responsable de PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du ministre des Finances

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

ADVERTISEMENT