Cité Mixta : Une bande de quatre jeunes vole des Iphone dans un appartement

Modou S. alias Zigui, El Hadji N. et Fallou S. ont été envoyés en prison pour six mois pour avoir dérobé des portables de la marque Apple dans un appartement à la Cité Mixta. Jugé par défaut, Adama S., poursuivi pour recel, a pris trois mois ferme.

Cité mixta

Modou S. alias Zigui, El Hadj N., Fallou S. alias Prince et le nommé Seydou ont opéré le 12 septembre dernier, à l’heure du match Sénégal/Algérie. Le quatuor s’est invité dans un appartement, sis à la Cité Mixta, pour dérober deux téléphones portables (IPhone 13 et 14 pro max). Ces derniers étaient branchés sur une prise électrique située dans le couloir.

La maîtresse des lieux, Diamilatou s’est rendue compte de la disparition des smartphones après avoir changé la couche de son bébé dans sa chambre. Mais, lorsqu’elle est sortie de l’immeuble pour alerter le vigile, il a aperçu les malfaiteurs dans la cité. Ainsi, Diamilatou a composé son numéro sur le téléphone de son voisin Abdourahmane M. Mais, l’un des quatre voyous a introduit le portable subtilisé sous ses habits lorsque l’écran de l’appareil s’est allumé. C’est là que Diamilatou a crié au voleur. Fallou S. et El Hadji N. ont été ainsi neutralisés par des agents de sécurité après une course-poursuite.

Mis à la disposition des éléments du commissariat des Parcelles Assainies, Fallou et El Hadj ont avoué avoir commis le cambriolage en compagnie de Modou S. alias Zigui et Seydou, en fuite. Ce que Modou S. a reconnu à la suite de son interpellation. Né en 1985 à Diourbel, Modou a renseigné avoir vendu les deux téléphones au nommé Adama S. À son tour, celui-ci a admis le délit de recel. Mais, il a bénéficié d’une liberté provisoire après son déferrement au parquet.

Quant à ses trois coaccusés, ils ont été inculpés, puis incarcérés le 18 septembre. Convoqué devant le tribunal pour enfants, Fallou S., 17 ans, a maintenu ses déclarations faites à l’enquête préliminaire. Il a écopé de six mois d’emprisonnement ferme pour vol en réunion commis la nuit. Hier, El Hadji N. et Modou S. ont été renvoyés devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Mais, ils ont nié avoir joué un rôle dans le braquage. El Hadji N., 26 ans, a expliqué qu’il est conducteur de « tiak-tiak ».

ADVERTISEMENT

Modou S. et Seydou avaient sollicité ses services au moment où ils se rendaient au rond-point Case-bi pour écouler le butin. Courtier de son état, Modou S. a indiqué qu’il vit à la Cité Mixta depuis 2002. Il était dans son appartement au moment du vol. Toutefois, il a assumé avoir accompagné Seydou et El Hadj au rond-point Case-bi. Adama S. n’a pas déféré à la convocation du tribunal. Vêtu d’un tee-shirt bleu où il est inscrit Maison d’arrêt et de correction de Hann, Fallou S. a blanchi Modou S. alias Zigui lors de son témoignage.

Pour Me François Senghor, le vol en réunion est constant. Les prévenus étaient quatre au moment des faits et ils ont eu le temps de dissimuler les deux portables. En guise de réparation du préjudice de la partie civile, l’avocat a réclamé 2 millions francs. Le maître des poursuites a requis l’application de la loi pénale. À sa suite, le juge a condamné El Hadji N. et Modou S. à deux ans, dont six mois ferme respectivement pour vol en réunion et complicité dudit chef. S’agissant d’Adama S., il a pris trois mois ferme. Les prévenus doivent également allouer solidairement 2 millions francs à la partie civile.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT