Confidences enivrées de femmes d'ivrognes

La vie conjugale est semée d’embûches. Tous les ménages désassortis ou malheureux ne se désagrègent pas pour autant. Témoignages de femmes d'ivrognes qui font tout pour préserver leur mari et leur mariage (par amour ou pour éviter l'humiliation)

ivrogne

Une femme avait un ivrogne pour mari. Pour le défaire de son vice, elle imagina l’artifice que voici. Elle observa le moment où son mari engourdi par l’ivresse était insensible comme un mort, le chargea sur ses épaules, l’emporta au cimetière, le déposa et se retira. Quand elle jugea qu’il avait cuvé son vin, elle revint et frappa à la porte du cimetière : « Qui frappe à la porte ? » dit l’ivrogne.

« C’est moi qui viens apporter à manger aux morts », répondit la femme. Et lui : « Ne m’apporte pas à manger, mon brave, apporte-moi plutôt à boire : tu me fais de la peine en me parlant de manger, non de boire. » La femme, se frappant la poitrine s’écria : « Hélas ! que je suis malheureuse ! ma ruse même n’a fait aucun effet sur toi, mon homme ; car non seulement tu n’es pas assagi, mais encore tu es devenu pire, et ton défaut est devenu une seconde nature. »

Cette fable de La Fontaine montre qu’il ne faut pas s’invétérer dans la mauvaise conduite ; car il vient un moment où, bon gré, mal gré, l’habitude s’impose à l’homme. C'est ce qu'a (ou pas) compris cette dame cadre dans une entreprise et dont le mari (aussi) cadre dans une société de la place est un ivrogne. Son mari alcoolique, elle fait tout pour préserver son mari. Pour sauver son mariage, elle déclare, dans les colonnes de L'OBS, qu'elle achète à son époux sa consommation quotidienne qu'il boit à la maison. "Mon mari est un ivrogne invétéré. Et quand il se saoule, il devient une autre personne. Il passe la nuit dans la rue ou les bars

  • "Mon mari ivrogne me faisait descendre du lit conjugal pour recevoir ses conquêtes prostituées"

N.A.D a, elle aussi, la malchance d'épouser un alcoolique. Cette dame, vendeuse de cacahuètes, qui a certainement pardonné à son défunt mari, ouvre son album souvenir d'une dizaine d'années de mariage. Elle s'arrête sur la page la plus sombre. "Mon mari était un adepte de l'alcool et il fréquentait les milieux interlopes de Dakar. Vraiment, j'ai souffert de lui, puisqu'il était mon cousin direct. Une nuit, puisqu'il avait beaucoup bu, j'avais refusé de partager le lit conjugal avec lui."

ADVERTISEMENT

Elle ajoute : " Sans polémiquer, il est sorti de la maison. Quelques minutes plus tard, il est revenu à la maison, accompagné d'une prostituée. Avant même que je ne place un mot, il m'a sommé de descendre du lit conjugal. Il m'a dit qu'il souhaitait passer un moment d'intimité avec sa prostituée qui avait commencé à faire son petit numéro. Ne voulant pas créer d'incident puisque je partageais le logement avec des parents, j'ai accepté malgré moi. J'ai passé le reste de la nuit à pleurer."

  • "Mon mari alcoolique criait publiquement qu'il a envie de coucher avec moi"

B. Nd, une autre femme épouse d'un ivrogne, soutient également que son mari lui a fait vivre des moments difficiles. Elle confie qu'elle était la deuxième femme d'un soulard : "Quand il était ivre, il me trouvait dans la cour de la cour de la maison pour me hurler publiquement qu'il a envie de coucher avec moi. Cela devant mes enfants. Je sortais de la maison pour aller me réfugier chez des voisins. Il me poursuivait dans la rue en débitant des propos salaces. Finalement, dès qu'il était ivre, je restais dans ma chambre pour éviter qu'il m'interpelle publiquement."

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

ADVERTISEMENT