Grève des transporteurs : on est encore loin d'une sortie de crise

Les syndicalistes des Transports sont sortis insatisfaits de leur rencontre avec le ministre de tutelle, ils entendent maintenir leur mot d'ordre de grève illimitée.

Le garage de Keur Massar, point de départ des cars 'Ndiaga Ndiaye' pour rallier Dakar

Toujours pas d'accord entre le gouvernement sénégalais et les acteurs des Transports concernant les 23 mesures prises lors du Conseil interministériel sur la sécurité routière du 09 janvier 2023. Lors de la rencontre, vendredi 20 janvier à Diamniadio, entre l'Intersyndicale des Transports routiers du Sénégal (ITRS) et le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, entouré de ses principaux collaborateurs, trois (3) points avaient été soulevés par les syndicalistes :

  1. La poursuite des discussions sur les points ouverts lors de la grève des transporteurs routiers de décembre 2021 ;
  2. La « refonte » des 23 mesures prises par le Conseil interministériel sur la sécurité routière ;
  3. La mise en place d’un comité permanent de dialogue entre le Ministère en charge des Transports et les syndicats des transporteurs routiers.

Si Mansour Faye a donné son accord sur les exigences N°1 et N°3, il reste intransigeant sur le deuxième point relatif à la suspension des 23 mesures. Le gouvernement reste déterminé à leur application selon ses dires.

Une pilule qui a du mal à passer dans la gorge des transporteurs regroupés au sein de l'ITRS. Gora Khouma et ses camarades parlent d’échec de leur rencontre avec le ministre Mansour Faye. Ils comptent ainsi maintenir leur mot d’ordre de grève.

« Le constat que beaucoup de gens ont fait à sortir de cette rencontre, il y avait un comportement du ministre qui n’était pas souhaité. Le ministre a perdu la diplomatie. Il durcit le ton. Et les gens disent que peut-être lui, il s’en fiche du secteur. Comme c’est le cas, nous allons le répondre en continuant la grève. C’est un père de famille, avec ses enfants, il doit avoir un comportement qui doit dépasser celui de ses enfants. Pour lui, qu’il reste dans ce ministère ou qu’il parte, ce n’est pas son problème. C’est le constat général », a martelé Gora Khouma, Secrétaire général de l’Union des transporteurs routiers du Sénégal (UTRS).

ADVERTISEMENT

Le syndicaliste de renchérir : « Qu’il sache que même un seul véhicule à l’arrêt, devait lui poser problème. Le camarade Assane avait souligné le cas des gars routière, mais que vous sachez qu’il n’’y pas de camion qui circule d’un pays à l’autre et à l’intérieur du pays. Donc c’est une jonction entre le transport de marchandise et le transport de passagers. Ils sont tous allés ensemble. Il n’y avait pas de solution hier. Aujourd’hui il n'y a pas de solution, donc la grève continue jusqu’à ce qu’il y ait une solution », s'est-il livré sur Walf radio.

En amont de la crise, Mansour Faye avait annoncé l'application de six premières mesures et fait des concessions sur certains points tels que l'interdiction des porte-bagages ou encore les voyages nocturnes lors d'événements exceptionnels. Mais, cela n'est vraisemblablement pas suffisant pour apaiser la tension avec certains syndicats de transporteurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT