Korité à Yoff : La communion sociale au cœur de la fête !

La Korité, ou Aïd el Fitr, marque la fin du mois de jeûne du Ramadan. Ce samedi 22 avril 2023, la fête est célébrée, comme partout au Sénégal dans la commune de Yoff, dans un environnement de communion. L’occasion a été pour les fidèles de renouer avec la tradition des visites familiales et du partage.

Prière-Korité-Tabaski-au-Sénégal

Aux premières lueurs de l'aube, les haut-parleurs transmettent déjà l’appel des muézins de différentes mosquées de la commune de Yoff. Après la prière de Fajr, place à celle qui marque la Korité ou l’Aïd el Fitr. Prévu pour 9h30, aux coups de 8h30, les fidèles commencent déjà à occuper la place symbolique « Jullikaay ba » (du wolof place de prière). Sis à la cité Apecsy à proximité du Stade municipal de Football, cet espace est très connu dans la zone pour les célébrations religieuses.

Une foule de fidèles s’est rassemblée à la place « Jullikaay ba ». A l’intérieur de lieu de culte très sablonneux, on peut apercevoir le traçage qui permet de limiter les nattes et tapis. Sans barrières, les hommes se séparent des femmes. A chaque groupe de genre, il y a un espace dédié. Une organisation qui est le fruit d’une anticipation de jeunes volontaires de Yoff.

Après une attente, on entend la voix d’un homme qui annonce l’arrivée de l’Imam. Après la prière, certains se prennent en photo devant la mosquée, en élégants boubous. C’est le moment de se demander pardon, mais également de communier. L’Imam a profité de l’occasion pour sermonner les fidèles et rappeler le respect des préceptes de la religion musulmane en cette fin de mois d’abstinence et de grâce.

Modou Mbengue se prépare à une journée de visites familiales : « On discute en famille et on demande aussi pardon ». Pour lui, c’est une tradition qui unit. La Korité, comme à peu près toutes les fêtes religieuses au Sénégal, est l’occasion de rassembler la famille autour d’un bon repas. Il n’est pas rare de voir en cette occasion, la capitale sénégalaise se vider de son monde à la veille de la célébration, la plupart de ses habitants ayant rejoint leurs localités d’origine pour fêter l’évènement en famille

ADVERTISEMENT

Au quartier Ouest Foire avec ces cités réputées calmes, certains profitent de l’occasion pour passer le salut à d’autres voisins presque invisibles. Servi avec du lait caillé, le lakh est un incontournable de la korité ! Préparé très tôt le matin par les femmes de la maison, il est servi aux hommes dès leur retour de la prière du matin de l’Aïd et au voisinage.

S’il y a un moment qu’il ne faut surtout pas rater durant cette fête, c’est le soir de la Korité ! Après les obligations religieuses et familiales, commencent les mondanités. Il faut se mettre sur son trente-et-un pour aller rendre visite aux familles et aux amis. Les femmes, les hommes, jeunes, vieux ou enfants, tout le monde joue le jeu du « sagnsé » et les tenues rivalisent d’originalité. Les rues deviennent le théâtre d’un défilé de mode qui ne dit pas son nom, et c’est un régal pour les yeux.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT