Le fils du ministre Mariama Sarr déféré puis libéré

Le fils du ministre Mariama Sarr, C.S. Mbaye, déféré hier au parquet pour délit de fuite et conduite sans permis, a obtenu une liberté provisoire. Il va comparaitre ce Vendredi devant le tribunal des flagrants délits.

Mariama Sarr, Ministre de la Formation Professionnelle, de l'Apprentissage et de l'Insertion

Le fils du nouveau ministre de la Formation Professionnelle de l'Apprentissage et de l'Insertion est dans de sales draps depuis qu'il a fauché un motard sur la VDN la semaine dernière. Déféré devant le procureur ce lundi, il a bénéficié d'une liberté provisoire. Finalement, il va comparaitre devant le tribunal de flagrants délits ce Vendredi pour répondre du délit de fuite.

Après l'accident, Cheikh Souhaibou Mbaye de son vrai nom aurait pris la fuite renversant une deuxième personne et endommageant des véhicules sur son chemin.

Poursuivi par des motards jusqu'à son domicile, le jeune commerçant de 23 ans a été arrêté puis placé en garde à vue au commissariat de Dieuppeul. Il ne passera que quelques moments dans le violon car la victime n'aurait pas porté plainte ni présenté un certificat médical.

Libéré sur convocation, le fils de Mariama Sarr, a été convoqué ce Lundi par les hommes du commissaire Sow puis déféré au parquet pour le délit de fuite.

Par ailleurs, le journal Source A, a déclaré dans ses colonnes que le mis en cause dispose du document administratif mais se trouve dans l’incapacité de le présenter aux enquêteurs chargés de son affaire. Depuis l'accident, le jeune Cheikh Souhaibou qui conduisait un véhicule 4X4 de marque Ford de la présidence de la république du Sénégal semble avoir une "chance" le dispensant des liens de détention.

ADVERTISEMENT

Le camp de l'ancienne mairesse de Kaolack a sorti un communiqué pour clarifier certains aspects de cette affaire. "Le véhicule attribué à la présidence de la République appartient à Mariama Sarr. C’est une Ford immatriculée DK 0382 AX, datant de 2012. Il n’y a eu aucun blessé, rien que du bruit et une haine", dément le responsable politique, Amadou Diallo.

Reste à savoir maintenant si le juge va prononcer un sursis ce Vendredi lors de l'audience en flagrant délit du fils de Mariama Sarr.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT