Les premiers couacs du pèlerinage

Air Sénégal rate son 2e vol et met 280 pèlerins dans le désarroi.

pelerins-de-lagence-saloum-voyage-cloues-a-dakar

Un pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam avec zéro couac, pour l’édition 2024. C'était le vœu du premier ministre Ousmane Sonko qui avait même menacé de faire tomber des têtes en cas de défaillances dans l’organisation du Hajj. Avec Air Sénégal chargé convoyer les pèlerins, le premier ratage est noté. Les premières victimes sont des pèlerins de la Délégation générale qui a fait confiance à Air Sénégal pour transporter ses 4 000 pèlerins.

D’après des informations de L’Observateur Air Sénégal avait, dans son planning, décidé de démarrer ses vols pour la Mecque hier, vendredi 31 mai 2024, avec deux départs pour cette première journée. Le 1er vol était prévu le 31 mai 2024 à 4 h, le départ du 2e vol était programmé, le même jour, à 10 h 40. Si pour son 1er vol, Air Sénégal a respecté les délais, en quittant l’aéroport international Blaise Diagne, sans problème, avec à son bord, 280 pèlerins partis à l’heure, tel n’est pas le cas pour le deuxième vol.

Son départ prévu le même jour, c’est-à-dire vendredi 31 mai 2024, à 10h 40, le 2e vol d’Air Sénégal, qui devait aussi convoyer 280 pèlerins, n’a pas quitté, hier, le sol sénégalais. Des couacs et changements de programme sans explications, d’après des informations de L’Observateur. La compagnie nationale qui s’est engagée à mettre un deuxième appareil à la disposition des pèlerins de la Délégation, a failli à sa mission.

Pis, aucune information n’a été donnée par la Direction de Air Sénégal. Alors que le Directeur général, Alioune Badara Fall, avait annoncé la disponibilité de 3 appareils pris en location pour assurer le transport des pèlerins.

ADVERTISEMENT

A l’arrivée, rien. Cette situation a installé une colère noire chez les pèlerins de ce deuxième vol qui ont attendu, toute la matinée, en vain, leur départ. Après des heures d’attente, la Délégation générale au pèlerinage, dirigée par Dr Aboubakry Sarr, était obligée de prendre en charge les pèlerins dans deux hôtels dakarois, en attendant une solution au problème. Face à ce calvaire, les autorités étatiques sont intervenues. Elles ont tenu des réunions avec les parties prenantes pour trouver une solution.

La saoudienne Flynas saisie pour secourir Air Sénégal

Il y a eu des discussions, hier, jusque tard dans la soirée pour voir comment gérer ce problème. C’était une réunion de crise entre le ministère des Transports aériens, le Dg de Air Sénégal Alioune Badara Fall, le Dg de l’Aibd, Cheikh Bamba Dièye, le Délégué général au pèlerinage Dr Aboubakry Sarr, l’ambassadeur Cheikh Badou Ndiaye en sa qualité de Secrétaire permanent de la Délégation générale au Pèlerinage aux Lieux Saints de l'Islam, entre autres personnalités.

D’après des informations de L’Observateur, les 280 pèlerins laissés en rade par Air Sénégal devront encore prendre leur mal en patience avant d’espérer rallier la ville Sainte de Médinatoul Mounawara, le problème ne pouvant être réglé que demain, dimanche 2 juin 2024. A la suite de longues discussions, deux voies de sortie de crise ont été tracées. La première était de mettre les 280 pèlerins dans le prochain vol et différer les autres.

La deuxième option, c’était de continuer le programme de vol en suivant le planning déjà établi par Air Sénégal. Aucune de ces options n’a été retenue. L’option retenue, c’est de faire appel à la compagnie saoudienne Flynas qui convoie le quota de pèlerins du privé. L’on confie que le gouvernement a décidé de gérer le problème en demandant à la compagnie Flynas de transporter les pèlerins sénégalais que la compagnie aérienne nationale, Air Sénégal, ne pourrait convoyer. La compagnie saoudienne a déjà fait sa proposition qui serait en train d’être étudiée par les autorités étatiques.

D’après des informations de L’Observateur, la Délégation générale au pèlerinage a défendu la nécessité de prévoir une grosse indemnisation pour les 280 pèlerins laissés en rade, pour le moment. En attendant que la liste s’allonge.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Baisse des prix : le gouvernement  rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Baisse des prix : le gouvernement rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Les comptes de Walfadjri (aussi)  bloqués

Les comptes de Walfadjri (aussi) bloqués

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Véhicules de la présidence volés : des marabouts et des généraux...

Véhicules de la présidence "volés" : des marabouts et des généraux...

ADVERTISEMENT