Marche pour la libération des détenus politiques : le préfet dit enfin OUI

Le préfet de Dakar autorise la manifestation pour la marche pour la libération des détenus politiques.

F24 manifestation

Le préfet de Dakar, Mor Talla Tine a autorisé la marche du collectif pour la libération des détenus politiques (COLIDEP). La manifestation organisée par la société civile est prévue ce vendredi 27 octobre 2023 commencera du rond-point jet d’eau au Terminus 5 à partir de 15 heures.

De nombreuses personnes arrêtées durant les émeutes de mars et juin 2023 ou en lien avec leurs activités politiques sont dans l’attente d’une suite judiciaire. Ils sont près de 500 selon les autorités judiciaires, un millier selon l'ex parti Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité). C'est le cas de Ousmane Sonko, de Abdou Karim Gueye, de Cheikh Oumar Diagne entre autres.

La capitale concentre la majorité des personnes incarcérées suite aux différentes manifestations organisées en marge des affaires judiciaires qui concernent Ousmane Sonko. Alors que la plupart des procès qui se sont tenus hors de la capitale se sont soldés par des relaxes massives ou des peines légères, à Dakar, seuls les mineurs ont pour le moment été jugés en flagrant délit.

Les adultes restent accusés d’association de malfaiteurs « en lien avec une entreprise terroriste » ou encore « de participation à un mouvement insurrectionnel », des charges criminelles pour lesquelles la détention préventive peut être illimitée. Le procureur de la République avait déjà donné le ton en juin en déclarant « opter pour la pleine rigueur de la loi dans les poursuites ».

Suite à la condamnation le 1er juin d’Ousmane Sonko à deux ans de prison dans le dossier Sweet Beauty où il était accusé de viol par une jeune masseuse, des émeutes avaient fait vingt-trois morts selon Amnesty International. Le parquet a depuis fait appel de plusieurs des rares remises en liberté provisoire accordées à certains détenus.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT