Pour chaque jour de manifestation, le Sénégal perd 40 milliards FCFA selon Amadou Ndiaye

L’économie sénégalaise est mise à mal à chaque fois que des manifestations éclatent et paralysent la capitale. C'est ce que Amadou Bassirou Ndiaye, président de la Coalition Juste (Justice-Solidarité-Entrepreneuriat), a tenté de démontrer par les chiffres.

Le Sénégal a connu des manifestations d'une violence inouïe après l'arrestation d'Ousmane Sonko, entre le 2 et le 8 mars 2021.

Chaque jour de manifestation entraîne un manque à gagner d'au moins quarante milliards FCFA, dont trente milliards rien que pour les activités économiques dans la région de Dakar qui concentre 80 % des activités économiques du pays. Cette estimation est donnée par le leader de la Coalition Juste, Amadou Bassirou Ndiaye, qui a fondé son analyse sur le ralentissement de la croissance du PIB du Sénégal entre 2021 et 2022.

« Avec l'appel à des jours de manifestation, deux à trois jours au cours de ce mois de mars, on aura un manque à gagner d'au moins cent vingt milliards de FCFA. 120 milliards de FCFA, plus que ce qui avait justifié la mise en place du TER pour juguler les embouteillages et les pertes de l'économie sénégalaise », a révélé le président de la Coalition Justice.

À travers une contribution, il a confié qu’en multipliant sur l'année ces manifestations paralysant ainsi l'appareil de production, l'économie sénégalaise et augmentant la pauvreté. « Nous avons le droit de poser ces questions à savoir qui en veut à l'économie sénégalaise ? Qui se préoccupe du pouvoir d'achat des Sénégalais qui tirent le diable par la queue ? Qui se préoccupe de ces sénégalais surtout de ces centaines de milliers de jeunes du secteur informel qui déambulent à longueur de journée les rues des cités urbaines pour obtenir le peu nécessaire à leur survie ? », s'est interrogé Ndiaye.

Alors si l'opposition se radicale, surtout PASTEF, continue dans ses appels au "Gatsa Gatsa" et qu'en retour l'APR réplique par "Massa Massa", l'appareil de production, pour ne pas dire l'économie sénégalaise, ne s'en sortira que difficilement. « Un énorme gâchis » s’est-il désolé.

*Amadou Bassirou Ndiaye est le président de la Coalition JUSTE et du parti Bokk Defar Sénégal

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT