Recrutement dans les mines : les jeunes de Sabadola crient au désarroi

Les jeunes de Sabadola (Kédougou) dénoncent leur mal vivre quant aux mauvaises conditions de recrutement de la main-d'œuvre locale dans les mines.

Sabodala

.

Les jeunes de la commune de Sabadola ont marché à travers les artères de la ville pour dénoncer leur mal vivre. Ces jeunes fustigent les conditions de recrutement, mais aussi le favoritisme noté dans la démarche de leur leader. Ces derniers réclament le départ du chargé de la relation communautaire.

Les jeunes de la Commune de Sabadola ont envahi la rue pour déplorer les nombreuses difficultés dont elles souffrent au niveau des commissions de recrutement. « Nous jeunes de la commune de Sabadola souffrons des conséquences combinées des problèmes non résolu tel que l’emploi, l’injustice, la discrimination, le cas de traitement de faveur, la mauvaise politique de recrutement locale », a déclaré leur porte parole au micro de Walf radio.

Venu des 13 localités, et qui se disent conscient de l’injustice dont ils sont victimes, exigent un certain nombre de conditions. « Nous exigeons la modification de l’arrêté portant la création de la commission chargée du recrutement de la main d’œuvre locale, protester contre la dissociation dont les employés de la localité sont victimes. Nous exigeons aussi que nos frères soient traités au même titre que les collègues ici des autres régions du pays. Nous réclamons le Départ immédiat et sans condition de Monsieur Séga Diallo, la cessation immédiat des recrutements clandestin », précise le porte parole.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT