Saraya : démantèlement d'un gang après un braquage

La gendarmerie de Saraya (Kédougou) a arrêté un membre du gang responsable du récent braquage sur l'axe routier Missirah-Kondokhou.

Les Forces armées maliennes (FAMA) auraient opéré de nombreuses arrestations ces dernières semaines. (Sources locales)

Identifié sous le nom de Chérif Bâ, un ressortissant malien âgé de 21 ans, il a été retrouvé en possession de la totalité des biens dérobés lors du vol à main armée. Les autorités locales l'ont transféré au parquet de Kédougou pour engager des poursuites judiciaires à son encontre.

D’après « L’Observateur », l'incident s'est produit le samedi dernier, peu avant 20 heures, lorsque huit individus encagoulés et lourdement armés ont surgi sur l'axe Missirah-Kondokhou, dans la région de Kédougou. Les braqueurs, circulant à bord de motos puissantes, ont bloqué la route et contraint les camionneurs et les commerçants à immobiliser leurs véhicules. La situation a rapidement dégénéré, avec un coup de feu tiré en direction d'un véhicule de la compagnie minière qui avait refusé d'obéir à leurs exigences.

Sous la menace des armes, les victimes ont cédé et remis leurs biens aux criminels. À en croire le journal, les pertes se sont élevées à « 8 000 FCFA en espèces, cinq téléphones portables ainsi qu'un sac contenant des effets vestimentaires ». L'intervention des forces de l'ordre qui ont mené des enquêtes a conduit à la capture du gang qui s’était dirigé vers un cours d'eau où leurs motos étaient dissimulées.

La poursuite s'est conclue avec l'arrestation du chef de bande, Chérif Bâ, âgé de 21 ans et originaire du Nord Mali. Interrogé par les enquêteurs, le sieur Bâ a coopéré en révélant l'identité de ses complices en fuite, au nombre de sept. Il est actuellement inculpé pour « association de malfaiteurs, vol avec violence commis la nuit avec usage d'arme, et détention d'arme sans autorisation administrative ». Les autres membres du gang sont traqués.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT