CAN 2023 : retour sur un carton plein historique du Sénégal

Le Sénégal déjà qualifié, il lui fallait seulement un match nul pour s'assurer la première place contre la Guinée. À Yamoussoukro, les Lions ont fait bien mieux, ils l'ont emporté 2-0, faisant ainsi un carton plein, reléguant la Guinée à la troisième place qui devient qualificative puisque le Sily national compte quatre points au total.

Celebration de l'equipe du Senegal

Dans ce derby d'Afrique de l'Ouest dans ce groupe C, le Sénégal, champion d'Afrique, a battu la Guinée qui rêvait d'exploit devant le champion en titre. Les coéquipiers de Sadio Mané finissent donc 1ers du groupe avec neuf points et un sans-faute, tandis que les Guinées, avec quatre points, obtiennent une place qualificative de meilleur troisième.

ADVERTISEMENT

Ce n’était pas grandiose, mais le carton plein tant attendu est bien là. L’Equipe Nationale du Sénégal, certes avec seulement deux changements dans le onze de départ avec l’entrée d’Abdoulaye Seck et de Nampalys Mendy, a patienté mais s’est finalement imposée au Stade Charles Konan Banny pour son troisième match de groupe face à la Guinée (2-0).

C’est bien le défenseur du Maccabi Haifa qui met devant son équipe, avant qu’Iliman Ndiaye ne sécurise le succès. Et c’est la première fois de son Histoire que le Sénégal prend 9 points sur 9 en CAN.

S’ils n’ont pas assuré le spectacle comme face à la Gambie et au Cameroun, les hommes d’Aliou Cissé ont fait le travail, en s’imposant pour la troisième fois dans cette Coupe d’Afrique des Nations, sur la plus petite des marges, face à une équipe de la Guinée qui ne s’est jamais montrée dangereuse.

ADVERTISEMENT

Avec deux changements dans son onze de départ, le sélectionneur sénégalais s’attendait forcément à voir ses troupes enchaîner sur le même rythme. Du rythme, il en a longtemps manqué dans cette rencontre entre deux équipes assez calculatrices. Mais il faut dire que Syli National et Lions voulaient marquer d’entrée leurs empreintes et des tensions ont début dès les premiers instants.

Après cette semelle d’Ismail Jakobs sur Aguibou Camara (1er), suivait cette petite altercation entre Nampalys Mendy et Naby Keita. Puis, place au jeu. Idéalement lancé dans la profondeur par Pape Gueye, Ismaila Sarr défie la défense guinéenne mais se fait contrer (7e). Avec pas mal d’imprécisions techniques de leur part, les Sénégalais n’ont pas réussi à cadrer un tir et les Guinéens frapper au but dans une première période fermée et, encore une fois, marquée par de nouvelles tensions provoquées par Ismail Jakobs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT