LDC : Liverpool punit sévèrement l'Inter, Sadio Mané remplacé

Liverpool, peu reluisant, a pris une sérieuse option pour une qualification en Quarts.

Mohamed Salah est l'auteur du second but de Liverpool qui s'est imposé (2-0) face à l'Inter Milan

.

Liverpool a battu l'Inter (2-0) en match aller comptant pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions 2021/2022. Asphyxiés durant la première heure de jeu, les Reds ont plié le match dans le dernier tiers du temps gâce à des buts de Firmino et Salah. Sadio Mané, auteur d'une prestation timide, a été remplacé par la nouvelle recrue Luis Diaz.

Ce sont donc les Reds de Liverpool qui sont sorti victorieux de cette première manche en phase à élimination directe en C1 face à l'Inter de Milan. Les milanais sont tombés à domicile (0-2) les armes à la main, après s'être procurés plusieurs occasions notamment en première période. Alors qu’ils s’étaient montrés assez maladroits durant les trois quarts du match, les visiteurs ont fait la différence à la 75e minute et sur un coup de pied arrêté. Un corner d’Andy Robertson a été repris de l’arrière du crâne par Roberto Firmino. Laissé sur le banc au coup d’envoi au profit de Diogo Jota, le Brésilien a démontré qu’il pouvait encore rendre d’excellents services à sa formation.

Ensuite, à la 83e minute, ce fut au tour de Mohamed Salah de faire trembler les filets. Libre curieusement de tout marquage dans la surface, il a accueilli d’une reprise du gauche une remise de la tête de Virgil Van Dijk. L’Égyptien s’offrait à l’occasion son 8e de but de la saison sur la scène européenne.

Avant que Fimino ne débloque la situation, les temps forts ont été assez rares dans ce match. Cela dit, chacun des deux camps a eu l’opportunité de prendre l’avantage dès la première mi-temps. Hakan Calhanoglu a gaspillé la meilleure opportunité des Intéristes, avec une frappe du gauche à la 16e qui a terminé sur la transversale. De l’autre côté, c’est Sadio Mané qui s’est montré le plus dangereux. Après une première tentative de la tête à la 14e, le Sénégalais a essayé un retourné acrobatique à la 23e. Le cuir est finalement passé pas loin du cadre.

L’Inter peut avoir des remords

Équilibrés durant la première mi-temps, les débats l’ont été un peu moins au retour des vestiaires. L’Inter a progressivement pris l’ascendant, mais sans réussir à matérialiser sa mainmise. Denzel Dumfries a placé une puissante tête à la 72e, mais elle a fini à côté. Les Nerazzurri ont laissé passer leur chance, tandis que leurs opposants, eux, n’ont pas raté l’occasion de s’échapper à la marque. Le vécu et aussi l’efficacité des Anglais ont fait la différence.

2-0 pour Liverpool c’était déjà le résultat de la première manche opposant les deux équipes en 8es de finale aller de la C1 2007/2008. A l’époque, les Reds avaient aussi enfoncé le clou au retour (1-0). Et c’est ce qui risque encore d’arriver cette fois-ci, surtout que les hommes de Jurgen Klopp réalisent un sans-faute en Europe depuis l’entame de la saison. Ils en sont à sept victoires en autant de matches.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Des histoires de fake…

Des histoires de fake…

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

Zator Mbaye gruge une dame de 40 millions FCFA

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

La carte nationale de presse désormais exigée à partir de ce 1er décembre 2022

Adji Sarr-Ousmane Sonko : la confrontation le 6 décembre

Adji Sarr-Ousmane Sonko : la confrontation le 6 décembre

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

Mort de Fulbert Sambou : ce que révèle le certificat de genre de mort

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

La tiktokeuse Faynara nominée à la Nuit des Stars Awards

Qualification des lions en 1/8 de finale : Vague d'émotion sur la toile

Qualification des lions en 1/8 de finale : Vague d'émotion sur la toile

'Nous n'avons pas reçu de Rolls Royce', affirme Hervé Renard

'Nous n'avons pas reçu de Rolls Royce', affirme Hervé Renard

Pape Bouba si fier…

Pape Bouba si fier…