Lutte contre le racisme : Lilian Thuram indexe les joueurs blancs

L'ancien défenseur de l'équipe de France demande aux joueurs blancs de prendre leurs responsabilités face aux injures raciales.

Lilan Thuram

L'ancien défenseur de l'équipe de France demande aux joueurs blancs de prendre leurs responsabilités face aux injures raciales.

ADVERTISEMENT

Dans un entretien accordé à CNN jeudi, Lilian Thuram s'est exprimé sur les cas de racisme devenues fréquents sur les terrains d'Europe. Erigeant notamment l’engagé capitaine de Liverpool, Jordan Henderson, comme exemple à suivre.

Depuis qu’il est retraité des terrains, Lilian Thuram a fait de la lutte contre le racisme son cheval de bataille. Déjà auteur d’une sortie engagée fin octobre dans le Guardian, le champion du monde 1998 a remis ça ce jeudi dans un entretien télévisé accordé à CNN. L’ancien défenseur de 49 ans y dénonce l’immobilisme dans le football sur ce problème grave, qui pollue de nombreux championnats en Europe.

Exhortant les footballeurs à jouer un rôle plus actif dans cette lutte, en quittant le terrain pour stopper les matches si des joueurs de couleur sont victimes d’abus raciaux. "Si depuis 1997 (lorsqu’il était joueur, en Italie, ndlr) jusqu’à 2021, il y a toujours des bruits de singe sur les terrains foot, c’est parce que l’on n’arrête pas les matches, assure-t-il en direct sur la chaîne américaine. Lorsque l’on interrompt les matches, on arrête le business. Et comme le foot est avant tout un business, si l’on interrompt les matches, les institutions seront obligées de trouver une solution."

Et de poursuivre, dénonçant une "certaine hypocrisie" dans le foot. "On vient demander aux joueurs qui subissent le racisme: « Qu’est-ce qu’on doit faire ? ». Comme si les joueurs victimes de racisme étaient ceux qui devaient trouver la solution. Le jour où les joueurs blancs comprendront qu’ils font partie de la solution et qu’il faut qu’ils sortent de cette forme de neutralité, les choses avanceront." Père de Marcus (24 ans) et Khéphren (20 ans), qui évoluent en Bundesliga avec Mönchengladbach, et en Ligue 1 avec Nice, Lillian Thuram a rappelé le rôle prépondérant de l’éducation des jeunes comme arme principale contre ce fléau. Et érigé en exemple certains sportifs qui n’ont pas hésité à prendre position, comme Colin Kaepernick et Jordan Henderson.

"Henderson a compris qu’il ne pouvait pas rester silencieux, il a pris la parole en disant: « Je ne subis pas le racisme, mais en parlant du racisme, je peux toucher certaines personnes qui n'en entendraient peut-être pas parler autrement ». Il a des amis, des coéquipiers qui subissent le racisme, donc c'est tout à fait normal de dénoncer cela. C'est ce qui manque dans notre société. Voilà pourquoi je pense qu'il faudrait de plus en plus de joueurs comme Jordan Henderson pour sensibiliser le monde."

Avec RMC Sport

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

Les bienfaits du café au lait

Les bienfaits du café au lait

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

ADVERTISEMENT