Navétanes : le revers de la médaille [Opinion du contributeur]

Les derniers événements au niveau du mouvement "Navétane" suscitent un avis quasi unanime : les navétanes doivent être arrêtés.

Navétanes Sénégal

...

La violence observée dans les stades pendant les "navétanes" pose une lancinante question : les navétanes doivent-ils être supprimés ? C'est en tout cas l'avis de beaucoup de Sénégalais qui en ont marre de décompter les morts dans les gradins à chaque saison. Mais, au-delà de quelques points noirs, les Navétanes comportent d'autres aspects souvent occultés.

Depuis plus de 30 ans voire 40 ans, les navétanes existent au niveau de certaines zones. Aujourd'hui certaines Asc ont soufflé plus de 35 bougies. A la base, la compétition se déroulait durant les vacances. Les violences n'avaient pas atteint le niveau actuel. La présente situation découle d'un concours de circonstances.

Notons d'emblée, la forte urbanisation de Dakar ces dernières décennies. Des quartiers ont vu le jour comme des champignons. Ces mêmes quartiers ont voulu s'ériger en Asc. Parallèlement, les mesures idoines n'ont pas été prises. Dakar manque de stades. L'autre donnée fondamentale est à retrouver au niveau des jeunes. Le Sénégal a une population très jeune. Et cette population est exposée au chômage. C'est notamment cette jeunesse qui s'illustre à chaque occasion, le sport étant un facteur de polarisation. Cette jeunesse au chômage quitte souvent l'école très tôt avec peu d'éducation civique en bandoulière.

Toutefois, les violences actuelles au niveau des navétanes ne doivent pas occulter les points positifs que certains ne veulent pas voir. Aujourd'hui, le secteur crée des emplois dans un pays où les régimes se sont toujours cloisonnés à d'éternelles promesses. Au niveau de ces emplois, notons :

- Les exclus du système : les vieilles dames qui tiennent de petites gargotes ou celles qui vendent de la glace. Il y a quelques mois, la DER proposait un financement à certains qui devaient concevoir des business-plan et autres procédés réservés aux gens ayant acquis un certain niveau d'étude. Les navétanes propose un travail à ces gens là que le système a exclu.

- Deuxièmement, dans le mouvement navetanes, les tenues communément appelées "loisirs", sont confectionnées par des couturiers sénégalais. Cela développe la production locale et on a assiste à la naissance de marque comme JSport qui était l'équipementier de Guédiawaye FC et de l'As Pikine. Il y a aussi Diack qui est l'équipementier de plusieurs Asc en banlieue. Au niveau supérieur, la fédération a toujours envoyé un message négatif à ces producteurs. Nous pouvons aider ces producteurs locaux mais on préfère parfois signer avec des équipementiers comme Romaï. Les navétanes sont une vitrine pour ces producteurs.

Pour finir, j'en viens à l'aspect sportif. Le Sénégal est un pays pauvre ne bénéficiant pas d'une multitude d'infrastructures sportives. Les jeunes qui ambitionnent d'être footballeurs professionnels n'ont pas de larges canaux d'expression. Les centres de formation ne sont pas nombreux. Ainsi, les navétanes peuvent être une vitrine. Un des exemples dans ce sillage est à retrouver au niveau de Guédiawaye avec Ndiaye Dème Ndiaye. Un autre fait notable, les navétanes peuvent aussi servir de grenier au championnat local. La quasi totalité des grands noms du championnat local sénégalais est passée au niveau des navétanes.

Pour toutes ces raisons, nous devons éviter de trouver la solution la plus facile, celle qui veut que les navétanes soient tout simplement arrêtés. Des réformes s'imposent tout autant que la suppression de la violence qui n'est pas l'apanage des navétanes.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Doylo Barham, Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

"Doylo Barham", Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie  percute un Taxi

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie percute un Taxi

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye

Coupe du monde Qatar 2022 : Paris n’installera pas d’écran géant

Coupe du monde Qatar 2022 : Paris n’installera pas d’écran géant