Sénégal-Côte d'Ivoire : l'arbitre gabonais n'aurait pas été exclu

La CAF aurait décidé d’écarter pour le reste du tournoi l’arbitre gabonais Pierre-Ghislain Atcho, ses assistants Boris Ditsoga et Carine Atezambong, ainsi que les équipes en charge de la VAR sur cette rencontre (le Marocain Samir Guezzaz et l’Égyptien Mahmoud El Banna). Mais il y a une autre version différente.

Pierre Atcho

L’arbitre, Pierre Atcho, qui a officié lors du match controversé des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, opposant le Sénégal à la Côte d’Ivoire, aurait fait l’objet de sanctions, d’après des informations rapportées par des médias sportifs. Cependant, selon les informations rapportées par Kick442.com, il semble que la situation soit différente.

ADVERTISEMENT

D’après ce site, la Confédération Africaine de Football (CAF) n’a pris aucune mesure disciplinaire contre les officiels de la CAN 2023, y compris l'arbitre gabonais Pierre Atcho.. Contrairement aux rumeurs, l’arbitre n’a pas été exclu du reste de la compétition en raison de sa performance jugée insuffisante.

La source précise que le processus en place est en fait une rotation naturelle, qui voit certains arbitres se retirer temporairement des terrains sans qu’il y ait de suspension formelle. De plus, selon la Confédération Africaine de Football (CAF), le fait que des arbitres quittent la compétition après certaines étapes est une pratique courante et ne revêt aucun caractère punitif. Cette rotation concerne également les arbitres issus des pays dont les équipes avancent dans le tournoi.

ADVERTISEMENT

L’instance indique que le remplacement des arbitres après certaines étapes est une procédure standard et ne constitue pas une mesure disciplinaire. Cela concerne également les arbitres provenant de pays dont les équipes continuent leur parcours dans le tournoi. Cependant, des pays tels que l’Algérie et le Sénégal ont soulevé des préoccupations, pointant du doigt des fautes importantes attribuées à Pierre Atcho, que ce soit dans son rôle d’arbitre de champ ou d’assistant vidéo lors de rencontres décisives, ce qui a mené à penser à d’éventuelles sanctions.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

ADVERTISEMENT