Les nouvelles règles du CNG pour les promoteurs de lutte

Les promoteurs de lutte sont dorénavant soumis à de nouvelles règles pour pouvoir organiser des combats, renseigne Sunu Lamb.

lutte senegalaise
  • D’abord, les écoles de lutte engagées doivent être en règle. Le promoteur et les managers des lutteurs, de même que les lutteurs, doivent détenir des licences en cours de validité.
  • Le promoteur doit remettre aux managers une avance de 50% sur le cachet des lutteurs, en présence d’un membre du CNG.
  • Le promoteur doit également déposer à la direction administrative du CNG une caution d’un million Fcfa, remboursable après la tenue de la manifestation à la date retenue à cet effet.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Quiz : quelles célébrités se cachent derrière ces photos ?

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Sacré-Cœur : Voici comment le docteur Falla Paye a tué ses enfants

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Bocar Samba Dièye sort vainqueur de son bras de fer contre la CBAO

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"