Air Sénégal : un rapport d'audit accablant

La compagnie nationale Air Sénégal a commandité un audit après le départ de Ibrahima Kane en juillet 2022. Et les résultats sont accablants.

Un avion de Air Sénégal

Le cabinet d’audit français KMPG a été sollicité pour auditer la compagnie Air Sénégal après le départ de l'ancien DG Ibrahima Kane. Après audit, la dette laissée par l’ancienne direction est chiffrée à 67 milliards de FCFA dont le 1/3 a été apuré. Et, pour éviter la faillite de la compagnie, les auditeurs ont proposé 100 milliards FCFA pour sa relance, rapporte L'Obs.

La nouvelle équipe dirigée par Alioune Badara Fall tablait sur 88 milliards de FCFA pour sauver la compagnie de la faillite. Le cabinet qui a séjourné en septembre et octobre au Sénégal a recommandé dans le Plan de relance de la compagnie une rationalisation des coûts de la flotte, l’arrêt des routes structurellement déficitaires…

19,2 milliards FCfa d’économies

Du côté du ministère en charge des Transports aériens, des sources renseignent : « -48% de réductions des pertes et 19,2 milliards de francs Cfa d’économies entre janvier et juin 2023 comparé à la même période en 2022, mieux -58% de réduction des pertes sur les mois de mai et juin 2023». Les mêmes sources révèlent «une avance de 2,7 milliards FCFA sur les projections du Plan de relance».

Depuis avant-hier, mardi, une équipe d’Airbus est à Dakar pour discuter avec le ministère chargé des Transports aériens, des procédures de compensations financières de l’A220. Un appareil cloué au sol par Air Sénégal à cause d’un problème de moteur avant de procéder à l’annulation des autres commandes de la série des A220.

ADVERTISEMENT

Toutefois, la compagnie risque d’avoir des difficultés pour trouver des pilotes pour les nouvelles lignes. Car de nombreux pilotes rejettent la grille salariale proposée par la Direction générale. Aussi, le climat n’est pas des meilleurs entre le personnel et le Directeur général de la compagnie aérienne, Alioune Badara Fall.

Ce dernier est en contentieux avec certains employés devant l’Inspection du travail. Sa présence régulière dans la plateforme aéroportuaire pour surveiller les vols n’est pas du goût de certains cadres de la compagnie qui assimilent ce comportement à un manque de confiance à certains directeurs chargés desdites tâches.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz, en prison, entend déposer sa candidature

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz, en prison, entend déposer sa candidature

Trafic de drogue et association de malfaiteurs : Aliou Sow fixé sur son sort le 27 mai

Trafic de drogue et association de malfaiteurs : Aliou Sow fixé sur son sort le 27 mai

ADVERTISEMENT