Arnaque à la Ponzi : la DSC fait une grosse découverte

Grosse découverte dans le dossier de l'arnaque liée aux cryptomonnaies, avec la méthode appelée Ponzi et pour laquelle près de 30 000 Sénégalais sont victimes.

Arnaque à la Ponzi

Les cartes d'identités de 264 Sénégalais ont été utilisés, à leur insu, dans des transactions illicites à travers une société écran du non de Yuan da Sarl. C'est la découverte faite par la Division spéciale de la Cybersécurité (DSC) en enquêtant sur la société E-Fpc, cette société qui a grugé de plus de 4 milliards FCFA à des 1911 Sénégalais via Internet et les services de transfert d'argent Wave et Orange Money. Alassane Tall, auteur de la plainte et mandataire du collectif des victimes, recense 30 000 Sénégalais escroqués par la société E-Fpc.

En effet, les montants collectés à travers la fraude était immédiatement convertis en cryptomonnaie puis ventilé à travers le monde pour éviter toute traçabilité, rapporte Libération. Les cartes d'identité étaient utilisés pour activer des puces téléphoniques à la base de l'escroquerie.

Les enquêteurs soupçonnent deux grossistes, vendeurs de puces, d'être des complices des cinq ressortissants chinois. Les limiers ont pris contact avec leurs homologues de la Côte d'Ivoire pour échanger avec eux surtout certaines puces sénégalaises y étaient "signalées" avec l'identité complète de Sénégalais ignorant royalement ce qui se passait.

A signaler que quatre chinois et deux Sud-africains ont été arrêtés en Côte d'Ivoire.

Rappelons que le juge d'instruction a envoyé une délégation judiciaire à la DSC dans laquelle il lui demande traquer le cerveau et les escrocs restants impliqués dans cette arnaque à la Ponzi.

ADVERTISEMENT

La société E-FPC est au cœur de cette arnaque. Un Sénégalais, un Camerounais et cinq ressortissants chinois sont au centre de cette vaste escroquerie.

En effet, tout est parti d’une plainte de Alassane Tall, mandaté par près de 2000 victimes escroquées par la plateforme E-FPC poursuivie pour abus de confiance et escroquerie via internet. Alassane Tall explique les circonstances de cette arnaque à la cryptomonnaie. « Au moment de rédiger la plainte, nous étions 1811 victimes. Mais le nombre a augmenté et nous en sommes actuellement à plus de 2000 victimes dans le collectif », a-t-il confié, non sans révéler qu’ils ont recensé 30 000 victimes au Sénégal.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT