Dette publique : 578,3 milliards à payer en 2024

Face aux députés, en session plénière, samedi dernier, pour l’adoption du Projet de loi de finances de l’année 2024, le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, a tenu à clarifier les parlementaires sur la dette publique. A ce sujet, il renseigne qu’en «2024, le Sénégal devra payer 578,3 milliards de francs CFA de charge financières de la dette».

Ministere-des-Finances-et-du-budget

A préciser que les charges financières de la dette comportent les intérêts et les commissions. Ce montant correspond à 36% de la dette par rapport à 2023. «C’est beaucoup et c’est vrai», admet-il. Mais, dira-t-il, pour rassurer, « l’essentiel, c’est de bien comprendre ce qui l’explique».

La Banque centrale (BC), «pour lutter contre l’inflation, a augmenté ses taux directeurs quatre fois dans l’année. Et la dernière en date remonte en septembre dernier. La BCEAO, comme toutes les autres Banques centrales, est en train de dérouler sa politique de lutte contre l’inflation. L’argent devenu plus rare donc, plus cher».

Quant aux charges financières de la dette qui ont cru de 36%, elles s’expliquent par «le resserrement de la politique monétaire», a soutenu le ministre des Finances et du budget. Et ceci s’est répercuté sur le taux des obligations au Sénégal qui est «ressorti à 7,01% comparativement à avant, soit une augmentation de 163%» a-t-il expliqué.

Toutefois, il salue cette politique budgétaire qui présente le Sénégal comme un pays à surendettement modéré. Sur ce, il précise : «Ce n’est pas moi qui le dit mais le Fonds monétaire international (FMI)».

Service de la dette : 1826,5 milliards en 2024

ADVERTISEMENT

Sur la question du service de la dette, le ministre Mamadou Moustapha Ba se veut formel, en battant en brèche les agitations laissant croire que le service de la dette serait de plus de 2000 milliards en 2024. Pour l’année 2024, «le service de la dette est de 1826,5 milliards de francs CFA ». Pour s’en convaincre, explique-t-il, «il suffit d’additionner les charges financières de la dette et l’amortissement de la dette» pour trouver exactement un service de la dette au titre de l’année 2024.

Pour rappel, en juin dernier, le FMI a fait l’analyse de viabilité de la dette du Sénégal et conclu que le Sénégal «présente un profil de risque de surendettement modéré», met-il en lumière. Cette analyse du FMI prend en compte les indications de viabilité de la dette et les indications de liquidité de la dette pour lesquels «les seuils sont respectés par le Sénégal», a souligné le ministre, non moins ancien Directeur général (Dg) du Budget de 2014 à septembre 2022.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT