Expresso prépare une coupe massive dans ses effectifs

Le 3e opérateur de téléphonie envisage de tailler dans ses effectifs : une baisse de 10% de la masse salariale est prévue, des postes sont menacés.

expresso

Expresso Sénégal, la filiale de Sudatel est en grande difficulté. L’opérateur de téléphonie a annoncé un plan de sauvegarde prévoyant le licenciement de plusieurs salariés et une baisse de 10% de la masse salariale pour motifs économiques.

En effet, d’après L’AS, la société Expresso a entamé depuis le 25 juillet dernier, une procédure de licenciement collectif du personnel, pour motif économique arguant « le prétexte d’avoir cumulé des pertes avoisinant à 14 milliards sur les revenus et 5,9 milliards » sur capitaux propres durant les trois exercices de 2019 à 2021, période qui a coïncidé avec la crise sanitaire du Covid-19.

Ces mesures envisagées « contrastent avec la réalité des faits », selon les employés qui exigent de la Direction de présenter les états financiers, afin de partager avec eux les informations économiques et financières de la société.

« Ils nous ont opposé un niet catégorique, ce qui nous semble obscur, raison pour laquelle nous nous opposons par tous les moyens à cette mascarade », ont fait savoir les membres de la section syndicale Expresso dans un texte liminaire lu lors de leur conférence de presse.

« À l’heure actuelle, des recrutements ont été opérés, ce qui démontre à plus d’un titre le non fondé du motif invoqué », lit-on. Cependant, la section syndicale Expresso informe que la liste des travailleurs licenciés ne fait que s’allonger pour « des motifs fallacieux du genre insuffisance de résultats sans aucune base légale ou objective ».

ADVERTISEMENT

Ce qui, selon les employés, ne tient pas la route. Les travailleurs de l'opérateur téléphonique Expresso sont dans tous leurs états depuis que la société a entamé une procédure de licenciement collectif du personnel pour des motifs économiques.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT