Impôt : l'Etat s'est rempli les poches en 2021 !

Les Sénégalais n’ont jamais autant payé d’impôt que durant la covid-19.

comptabilite-taxe-696x398

Les ressources totales de l’État au titre de l’année 2021, sont projetées en hausse de 9,4%, soit 266,1 milliards de FCFA, en valeur absolue, a indiqué la tutelle dans un document d’analyse pour le compte de l’année en cours.

Elles devraient, ainsi, passer de 2842,7 milliards de FCFA en 2020 à 3108,9 milliards de FCFA pour l’année 2021. Elles sont constituées de recettes budgétaires pour une valeur de 2872,9 milliards de FCFA et de dons à hauteur de 236 milliards de FCFA. Les recettes budgétaires sont réparties en recettes fiscales pour 2691,4 milliards de FCFA et en recettes non fiscales pour 182 milliards de FCFA.

Les recettes fiscales devraient connaitre une hausse de 13,6%, imputable aussi bien aux impôts directs qu’aux impôts indirects. S’agissant des impôts directs, les performances sont attendues principalement dans le recouvrement de l’impôt sur le revenu, les bénéfices et les gains en capital (770,0 milliards de FCFA) qui devrait enregistrer une hausse de 7,4% en liaison, notamment avec la reprise de l’activité économique et de la mise en œuvre de nouvelles mesures. Quant à l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur les revenus et l’IRVM/IRC, ils sont attendus, respectivement, à 221,0 milliards de FCFA, 479 milliards de FCFA et 61,8 milliards de FCFA.

Au titre des impôts indirects, les taxes sur biens et services intérieurs (hors TVA à l’import) sont attendues à 796,4 milliards de FCFA, soit une hausse de 93,1 milliards de FCFA (+13,2%) par rapport à 2020. Cette situation reflèterait la bonne dynamique attendue sur les recouvrements au titre de la TVA intérieure sur le pétrole, et des performances escomptées sur la mobilisation en fin d’année des taxes estimées sur les activités financières et sur la consommation hors pétrole.

Au niveau du cordon douanier, les recettes sont projetées globalement à 885 milliards de FCFA en 2021 contre 784,6 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 100,4 milliards 45 (+12,8%). Cette augmentation serait imputable à une hausse de 7,0% des taxes prélevées sur les produits hors pétrole, attendues globalement à 679,5 milliards de FCFA et réparties en TVA hors pétrole pour 385 milliards de FCFA et en droit de porte hors pétrole pour 294,5 milliards de FCFA. Au total, la pression fiscale au titre de l’année 2021 devrait ressortir à 17,6% du PIB contre 16,7% observé un an auparavant, soit une amélioration de 0,9% de point de pourcentage à la faveur de la relance de la croissance.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

OM : la punition de Pape Gueye levée

OM : la punition de Pape Gueye levée

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Paris : la visite de Macron au Salon de l'agriculture vire au chaos !

Paris : la visite de Macron au Salon de l'agriculture vire au chaos !

Eboulement à Saraya : trois orpailleurs perdent la vie

Eboulement à Saraya : trois orpailleurs perdent la vie

Ndiaganiao : Youssou Faye vole 30 poulets et se retrouve en prison

Ndiaganiao : Youssou Faye vole 30 poulets et se retrouve en prison

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

ADVERTISEMENT