Insécurité alimentaire : un million de Sénégalais en 'crise à pire'

Le Sénégal fait partie des 8 pays parmi les 16 sélectionnés dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest à avoir dépassé le seuil d’un million d’habitants en crise à pire.

Insécurité alimentaire

Le rapport régional 2023 du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) sur les crises alimentaires dans la région du Sahel et l’Afrique de l’Ouest est rendu public. C’est un produit dérivé du Rapport mondial sur les crises alimentaires.

Plus de 7,5 millions de personnes devraient être en situation d'insécurité alimentaire au Sahel pendant la période de soudure entre juin et août 2023, a alerté le service de la Commission européenne à la Protection Civile et Opérations d'Aide Humanitaire (ECHO).

Le Sénégal fait partie des 8 pays parmi les 16 sélectionnés dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest à avoir dépassé le seuil d’un million d’habitants en crise à pire (…) Sur les 16 pays sélectionnés pour l’analyse des crises alimentaires en 2023, huit sont considérés comme de crises alimentaires majeures due au fait qu’ils ont répondu au critère du GRFC de dépasser le seuil d’un million de personnes en crise à pire (Phases CH 3 à 5) dans une ou toutes les deux périodes d’analyse de 2023, indique le rapport.

Lequel ajoute: « Ces huit pays sont le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigéria (26 États et TCF), le Sénégal, le Sierra Leone et le Tchad. De même, le Burkina Faso, le Mali et le Nigéria ont répondu aussi au critère d’avoir des zones d’analyse classifiées en urgence (Phase CH 4) dans les périodes de 2023. Aucun pays de la région a répondu au critère de dépasser le seuil de 20 pour cent de la population analysée se trouvant en crise à pire (Phases CH 3 à 5) ».

Côte d’Ivoire : 870 000 personnes confrontées à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire et nutritionnelle aiguë

ADVERTISEMENT

Selon le rapport, « en 2023, seul un pays de l’espace du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest – la Côte d’Ivoire – n’avait pas demandé d’aide alimentaire extérieure au moment de la publication de ce rapport et par conséquent n’a pas été considéré comme pays en crise alimentaire en 2023 d’après les critères du GRFC ».

Cependant, des données CH sont disponibles pour la Côte d’Ivoire et indiquent qu’environ 870 000 personnes, soit 4 pour cent de la population analysée, étaient confrontées à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire et nutritionnelle aiguë pendant la période allant de mars à mai 2023 alors que 1,02 million soit 5 pour cent de la population analysée étaient projetées de se trouver en phase crise à pire (Phases CH 3 à 5) dans la période de soudure allant de juin à août 2023.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

Les vergetures après l’accouchement : quelle solution pour les faire disparaître

AIBD : les chiffres du trafic aérien

AIBD : les chiffres du trafic aérien

Thiès : un homme assomme le mari de sa 'maîtresse'

Thiès : un homme assomme le mari de sa 'maîtresse'

Vatican: le Pape François appelle à la paix en Afrique

Vatican: le Pape François appelle à la paix en Afrique

RDC : les USA accusent le Rwanda de soutenir le M23

RDC : les USA accusent le Rwanda de soutenir le M23

Ziguinchor : confondu à un voleur, Z. Sagna sauvagement abattu par un groupe de jeunes

Ziguinchor : confondu à un voleur, Z. Sagna sauvagement abattu par un groupe de jeunes

ADVERTISEMENT