ADVERTISEMENT

Retraits des 'cars rapides': un dernier recensement prévu le 30 juin 2022

Le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud) ouvre, jusqu’au 30 juin 2022, la dernière campagne de recensement des « Cars rapides et « Ndiaga Ndiaye » en circulation.

car rapide

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme de renouvellement du parc de véhicules de transport public urbain à Dakar.

ADVERTISEMENT

A travers un communiqué, les propriétaires de Cars rapides » et Ndiaga Ndiaye » non encore recensés sont priés de se rapprocher du Cetud qui est chargé de la collecte des dossiers comprenant les copies des documents suivants : carte nationale d’identité du propriétaire du véhicule ; nouvel agrément de transport routier, ainsi la carte grise de véhicule et la licence urbaine.

Le recensement sera clôturé le 30 juin 2022 et les véhicules non recensés à cette date ne seront plus admis dans le programme de renouvellement du parc de transport urbain, affirme le Directeur général du Cetud.

En 2005, l’Etat du Sénégal a initié le programme de renouvellement du parc de minibus à Dakar en mettant en place, sous le pilotage du CETUD, un système de gouvernance robuste pour le retrait de 2500 Cars rapides et Ndiaga Ndiaye recensés.

En effet, un écosystème favorable à la transition progressive du secteur artisanal a été mis en place avec la création de l’Association de Financement des Transports Urbains (AFTU) qui regroupe 14 GIE, d’une mutuelle d’épargne et de crédits (MECTRANS), d’une mutuelle sociale (TRANSVIE) et d’un GIE pour l’optimisation de l’exploitation (CAPTRANS). En outre, différents Comités et Commissions assurent l’exécution du programme depuis son démarrage

Au demeurant, faut-il rappeler que depuis 2005, aucune licence d’exploitation pour des minibus n’a été délivrée à Dakar par la Direction des Transports routiers. A date, sur 2500 Cars rapides et Ndiaga Ndiaye recensés avec licences urbaines, 2052 véhicules ont été renouvelés (soit un taux d’exécution de 82%) et le taux de recouvrement des crédits octroyés sur la base du dispositif de financement en place est de 95%. Ce succès a permis, depuis 2015, d’étendre le programme à 11 localités dans les régions.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pawlish Mbaye intègre l'Ong Jamra, les internautes intrigués

Pawlish Mbaye intègre l'Ong Jamra, les internautes intrigués

Rapport de la Cour des comptes : la DIC enquête

Rapport de la Cour des comptes : la DIC enquête

Séisme en Turquie : le joueur ghanéen Christian Atsu sous les décombres

Séisme en Turquie : le joueur ghanéen Christian Atsu sous les décombres

Manchester risque très gros !

Manchester risque très gros !

 Show, sagnsé : Viviane Chidid casse la baraque à l'Olympia de Paris

Show, sagnsé : Viviane Chidid casse la baraque à l'Olympia de Paris

Séisme en Turquie et en Syrie : près de 1500 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : près de 1500 morts

Ils se saoulent avec du parfum 'Boul Faalé et s'entretuent

Ils se saoulent avec du parfum 'Boul Faalé" et s'entretuent

 UMOA : le Sénégal lève encore 40 milliards de FCFA

UMOA : le Sénégal lève encore 40 milliards de FCFA

CHAN : Macky offre à chaque  'Lion' 10 millions CFA et un terrain de 500 m2 à Dakar

CHAN : Macky offre à chaque 'Lion' 10 millions CFA et un terrain de 500 m2 à Dakar

ADVERTISEMENT