Sénégal : la masse monétaire explose

La situation estimée des institutions de dépôts, comparée à celle de la fin du mois précédent, fait ressortir une expansion de la masse monétaire.

Ministère des Finances Sénégal

La Direction de la prévision et des études (DPEE) a publié, hier, son rapport de février 2023, sur le point mensuel de conjoncture. Selon ledit rapport, la situation estimée des institutions de dépôts, comparée à celle de la fin du mois précédent, fait ressortir une expansion de la masse monétaire. En contrepartie, une augmentation des avoirs extérieurs nets et un léger dégonflement de l’encours des créances intérieures sont notés sur la période sous revue.

Augmentation de la masse monétaire

La masse monétaire a progressé de 26 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 8507,6 milliards, à fin novembre 2022. Cette évolution est perceptible à travers les dépôts transférables qui ont augmenté de 35,5 milliards pour s’établir à 4117,1 milliards. Pour sa part, la circulation fiduciaire a baissé de 9,5 milliards pour ressortir à 2037,7 milliards, à fin novembre 2022. Quant aux autres dépôts inclus dans la masse monétaire, ils sont restés quasi-stables (-0,1 milliard) s’établissant à 2352,8 milliards. Sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 1411,1 milliards ou 19,9%, à fin novembre 2022.

Hausse des actifs extérieurs nets

A fin novembre 2022, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts se sont situés à 1939,8 milliards, en hausse de 69,9 milliards ou 3,7% par rapport à la fin du mois précédent. Cette situation est imputable aux banques primaires qui ont enregistré une augmentation de 124,9 milliards de leurs actifs extérieurs nets pour se chiffrer à 817,0 milliards. Concernant la Banque centrale, sa position extérieure nette s’est dégradée de 54,9 milliards pour s’établir à 1122,8 milliards. Comparativement à fin novembre 2021, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts ont augmenté de 34,3 milliards ou 1,8%, à fin novembre 2022.

ADVERTISEMENT

Diminution de l’encours des créances intérieures nettes

L’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est dégonflé de 5,6 milliards, entre fin octobre et fin novembre 2022, pour se chiffrer à 8352,4 milliards, du fait des créances nettes sur l’administration centrale (-91,4 milliards) qui se sont situées à 2441,6 milliards. S’agissant des créances sur l’économie, elles sont ressorties en hausse de 85,8 milliards, en variation mensuelle, pour s’établir à 5910,8 milliards, à fin novembre 2022. En glissement annuel, l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 1612,1 milliards ou 23,9%, à fin novembre 2022.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT